AGRF : la BAD va présenter son programme de développement de l’agriculture et de l’agro-industrie
APS
AFRIQUE-ECONOMIE

AGRF : la BAD va présenter son programme de développement de l’agriculture et de l’agro-industrie


Dakar, 7 sept (APS) – La Banque africaine de développement (BAD) va présenter, à Nairobi (Kenya), au Forum annuel sur la révolution verte en Afrique (AGRF) son programme visant à transformer l’agriculture et l’agro-industrie de l’Afrique en vue de favoriser une création de richesses et une prospérité, indique un communiqué transmis à l’APS.




Le Forum annuel sur la révolution verte en Afrique se tient du 5 au 9 septembre à Nairobi sur le thème "Saisir l’occasion : assurer l’essor de l’Afrique par la transformation agricole".

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina va y prononcer un discours liminaire lors d’une séance plénière intitulée "Le rôle de la politique dans la création de partenariats public privé visant à réaliser la transformation agricole de l’Afrique".



Pour la BAD, le rôle du secteur privé qui constitue l’un des volets de la stratégie "Nourrir l’Afrique" est déterminant dans l’agriculture et l’agro-industrie.

La Banque africaine de développement travaillera avec les gouvernements de ses pays membres régionaux afin de faciliter la création d’un environnement propice dont ont besoin les secteurs privés locaux et étrangers pour réaliser les investissements nécessaires à la transformation agricole de l’Afrique, renseigne le communiqué.



Le directeur du département de l’agriculture et de l’agro-industrie
de la BAD, Chiji Ojukwu, interviendra au nom du président de l’institution, lors d’une session consacrée à l’engagement politique et financier.

Les discussions de l’AGRF se concentreront également sur l’infrastructure agricole, à propos de laquelle Ojukwu fera une présentation intitulée "Favoriser l’adoption des technologies, des infrastructures et de la mécanisation".

L’autre point fort du forum est relatif à l’initiative de la Banque en faveur de la jeunesse, baptisée ENABLE (Empowering Novel Agri-Business Led Employment) et qui s’efforce de stimuler l’entreprenariat chez les jeunes dans les secteurs agricole et agroalimentaire.



Ce projet de plusieurs milliards de dollars permettra à la Banque d’aider à la formation de la prochaine génération d’entrepreneurs agricoles, appelés aussi "agri-preneurs", et au financement de leurs plans d’affaires viabilisés.


L’agriculture est l’une des cinq grandes priorités de la Banque, aussi appelées le Top 5.

A l’horizon 2015, la stratégie "Nourrir l’Afrique" de la BAD permettra, entre autres choses, à quelque 320 millions de personnes supplémentaires d’avoir accès à des calories et nutriments en quantités suffisantes et à jusqu’à 130 millions de personnes de sortir de la pauvreté (ce nombre représente 25 % des 550 millions d’individus que l’on estime vivre en dessous du seuil de pauvreté).


Cette stratégie verra également la substitution d’importations agricoles équivalant à environ 110 milliards de dollars EU par la production locale et le doublement de la valeur marchande de certains produits transformés.

Elle fait suite à la Conférence ministérielle de haut niveau sur "Nourrir l’Afrique – un plan d’action pour la transformation de l’agriculture africaine" organisée par la Banque à Dakar, au Sénégal, en octobre 2015. Durant cette réunion, a été défini un plan d’action à long terme visant à libérer le potentiel agricole et agroalimentaire de l’Afrique.



PON/OID