Le capital humain,
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Le capital humain, "indispensable" à l’émergence (officielle)

Dakar, 27 avril (APS) - L’investissement sur le capital humain et la réduction de la pauvreté restent "indispensables" à l’émergence économique, a soutenu, vendredi, à Dakar, la Déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale, Anta Sarr Diacko.
 
"(…) Réduire la pauvreté et la vulnérabilité et investir dans le capital humain sont indispensables à l’émergence économique du pays et constituent une priorité du gouvernement pour la transformation économique et sociale de notre pays", a-t-elle notamment indiqué lors de la journée nationale de partage du registre national unique (RNU).
 
Selon Mme Diacko, "cette démarche permet d’œuvrer ensemble pour la réduction durable des inégalités sociales et de mettre en place les bases de données pour un socle de protection sociale".
 
Le registre national unique constitue aujourd’hui une base de données de plus de 442000 ménages, soit près de 28 pour cent des ménages du Sénégal, a souligné de son côté, le directeur du registre nationale unique, Dr Ousseynou Diop.
 
" (...) on intervenait au niveau des ménages pauvres et vulnérables de façon peu coordonnée et c’est une perte de temps et d’argent, et aussi de coordination", a fait savoir Dr Diop.
 
Il a indiqué l’ambition du RNU, conformément au Plan Sénégal émergent (PSE), est de faire de sorte que "les fruits de la croissance puissent être partagés entre toutes les franges de la population sénégalaise puisque dans le passé, les ménages les plus pauvres avaient peu de chance de profiter de cette croissance".

RND/SG/ASB/OID