Kaffrine : Quatre communes choisies pour la phase pilote du PACASEN
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT-COLLECTIVITES

Kaffrine : Quatre communes choisies pour la phase pilote du PACASEN

Kaffrine, 22 fév (APS) - Quatre communes de la région de Kaffrine (centre) ont été retenues dans la phase pilote du Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (PACASEN) a indiqué, jeudi, le conseiller technique au ministère de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Biram Owens Ndiaye.

 
 
Au total, le PACASEN, doté d’un budget de 130 milliards FCFA va démarrer ses activités dans 123 communes, parmi lesquelles Kaffrine, Mbirkelane, Malèm Hodar et Koungheul, dans la région de Kaffrine.

Biram Owens Ndiaye a fait cette annonce au cours de la réunion du comité régional de développement (CRD) présidée par l’adjoint au développement du gouverneur, Cheikh Ndiaye sur les objectifs et missions du PACASEN.

Selon M. Ndiaye, le PACASEN "répond à un défi très important de l’acte 3 de la décentralisation qui est le financement des collectivités territoriales".

"Ce programme vient avec beaucoup de réformes qui touchent le financement, mais aussi la façon de gérer les collectivités territoriales dans le seul but de trouver une réponse à la demande sociale des populations", a-t-il indiqué.

Ajoutant que le nouveau programme vient en "complément de tout ce que fait le gouvernement en ce qui concerne les concours financiers de l’Etat".

"L’objectif de ces réformes des concours financiers de l’Etat, a-t-il expliqué, c’est d’arriver à augmenter progressivement les dotations destinées aux collectivités territoriales".

Biram Owens Ndiaye a, en outre, appelé les communes retenues pour la phase pilote de "faire l’effort d’améliorer la bonne gouvernance de leurs collectivités".

Lesquelles doivent, selon lui, "voter leurs budgets à temps, rendre compte à la population en votant les comptes administratifs, faire un programme triennal d’investissement avec les populations".

"Elles doivent aussi respecter les règles du code de passation des marchés publics, faire des programmes de renforcement des capacités, participer financièrement au fonctionnement de l’Agence régionale de développement (ARD)" a-t-il ajouté.

Pour sa part, l’adjoint au gouverneur, Cheikh Ndiaye a indiqué que le PACASEN est un "projet qui vient à son heure" et qui contribuera au développement des collectivités territoriales en termes d’amélioration de la mobilisation des ressources.

Le PACASEN est un programme de l’Etat du Sénégal qui vise, avec l’appui de la Banque mondiale (BM) et l’Agence française de développement (AFD), à accompagner les collectivités territoriales. Doté d’un budget de 130 milliards FCFA, le PACASEN devra dérouler ses activités durant les cinq prochaines années (2018-2023).

MNF/PON