Iles du Saloum : le programme ‘’spécial îles’’ va générer beaucoup d’emplois (autorités)
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Iles du Saloum : le programme ‘’spécial îles’’ va générer beaucoup d’emplois (autorités)


Fatick, 19 mars (APS) - Plusieurs emplois seront créés dans les îles du Saloum grâce à l’exécution des travaux et l’exploitation des infrastructures et équipements maritimes nécessaires au développement du transport fluviomaritime dans le cadre du programme "Spécial îles", a-t-on appris des responsables du projet et des autorités régionales de Fatick.
 
Le programme va également permettre de relancer les activités économiques locales, ont-ils indiqué.
 
"Dans la phase d’exécution des travaux des sites d’équipements maritimes, on peut aller jusqu’à 200 emplois et pendant l’exploitation, ça peut aller de 500 à 1000 emplois directs et indirects par site", a révélé le directeur des projets de l’Agence nationale des affaires maritimes (ANAM), Maguèye Guèye.
 
Ce projet "Spécial îles" va contribuer à relancer le tourisme, la pêche et d’autres activités économiques locales, a-t-il ajouté, en présence du gouverneur de la région de Fatick, Seynabou Guèye, au terme d’un comité régional de développemlent (CRD) portant sur les études de faisabilité de ce projet.
 
Initié en 2017 à la suite de la mort de 21 femmes dans un accident de pirogue à Bettenty, une des îles du Saloum, ce programme "Spécial îles" (Saloum, Casamance, Gorée) vise plusieurs objectifs, dont la mise en place d’un réseau de transport fluviomaritime ’’fiable et efficace’’.

Le gouverneur de la région de Fatick, Seynabou Guèye, estime que ce projet constitue "une lueur d’espoir" pour les populations des îles du Saloum, particulièrement les jeunes.
 
"Nous espérons que la situation d’enclavement de ces zones insulaires va changer et évoluer dans le bon sens", a-t-elle ajouté.
 
Concrètement, cela revient à "permettre à ces îles d’avoir une économie plus solide basée sur leurs potentialités’’ et à l’économie régionale d’effectuer "un bond en avant", a souligné Seynabou Guèye.

Selon elle, "un projet de ce genre va aussi permettre de régler le problème crucial de ces temps derniers qui est la question de l’emploi des jeunes".
 
Le gouverneur a magnifié ce projet qui, selon elle, vise par ailleurs à rendre le déplacement entre les zones insulaires et la partie continentale plus facile et à les connecter.
 
Le ministère des Pêches et de l’Economie maritime est le maître d’ouvrage du Programme de désenclavement par voies fluviales, des régions naturelles du Sine-Saloum et de la Casamance, dénommé "Programme spécial îles".
 
Le maître d’ouvrage délégué est l’Agence nationale des affaires maritimes (ANAM).


AB/ASG/BK