Hausse de 3, 7 % du PIB au deuxième trimestre de 2017
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Hausse de 3, 7 % du PIB au deuxième trimestre de 2017

Dakar, 16 sept (APS) - Le Produit intérieur brut (PIB) en volume, corrigé des variations saisonnières (CVS), a progressé de 3,7% au deuxième trimestre de l’année 2017 par rapport au trimestre précédent, indique l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD). 
 
L’ANSD souligne qu’il est ‘’tiré principalement par le secteur primaire (+5,6%) et les taxes (+6,5%). Il relève que les secteurs secondaire et tertiaire ont enregistré des croissances respectives de 3,3% et 2,7% sur la même période’’. 
 
‘’Comparée au deuxième trimestre de 2016, l’activité économique du pays s’est accrue de 6,4%’’, poursuit l’ANSD, indiquant que ‘’cette évolution est imputable essentiellement à la bonne tenue de l’activité économique dans le secteur primaire (+8,3%)’’. 
 
Les secteurs secondaire et tertiaire ont eux ‘’enregistré respectivement des taux de croissance de +4,3% et +5,9% sur la période sous revue’’. 
 
L’ANSD signale que les taxes nettes ont ‘’évolué de 10,4%, comparées au deuxième trimestre de 2016’’. Le Produit intérieur brut en valeur est ressorti en valeur à 2216,7 milliards FCFA au deuxième trimestre de 2017.
 
‘’Par rapport au premier trimestre de 2017, il est observé une hausse (+5,6%) de l’activité du secteur primaire. Ce résultat s’explique par la performance de l’activité dans les sous‐secteurs de la pêche (+44,3%) et des extractives (+7,1%)’’, souligne l’ANSD.
 
Elle indique qu’’’au même moment, il est constaté une hausse de 3,7% de l’activité de l’élevage et de 2,0% de celle de l’agriculture’’. ‘’Comparée au deuxième trimestre de 2016, la valeur ajoutée du secteur primaire en volume a progressé de 8,3 %.’’ 
 
La valeur ajoutée du secteur secondaire s’est accrue de +3,3% au deuxième trimestre de 2017 comparativement au trimestre précédent. Ceci est le résultat de la bonne tenue de l’activité des industries chimiques (+11,5%), des Bâtiments et Travaux Publics (+9,3%) et de l’énergie (+5,9%).
 
La bonne tenue des industries chimiques est à mettre en relation avec la hausse de la production dans les activités de raffinage pétrolier, de fabrication de produits chimiques de base et de fabrication de produits en matières plastiques. 
 
Par rapport au deuxième trimestre correspondant de 2016, la croissance de l’activité du secteur secondaire (+4,3%) est imputable à la hausse de la valeur ajoutée dans la totalité des branches, hormis les Industries alimentaires (‐1,9%). 
 
Au rythme trimestriel, la valeur ajoutée du secteur tertiaire en volume, corrigée des variations saisonnières, a augmenté de 2,7% au deuxième trimestre de 2017 grâce, notamment, aux bonnes performances notées dans le sous‐secteur du commerce (+6,2%). 
 
Cette hausse a été amoindrie par la forte baisse de l’activité du secteur financier (‐7,8%) au deuxième trimestre de 2017. En glissement annuel, la valeur ajoutée du secteur tertiaire s’est accrue de 5,9%. 

ASG/MKB