Exploitation pétrogazière : un universitaire réaffirme la nécessité de
APS
SENEGAL-HYDROCARBURES-GOUVERNANCE

Exploitation pétrogazière : un universitaire réaffirme la nécessité de "consensus forts’’

Saint-Louis, 26 déc (APS) - Le coordonnateur national d’Afrobaromètre Sénégal, le professeur Baba Ly Sall, a insisté mercredi à Saint-Louis, sur la nécessité de "trouver des consensus forts’’ autour de l’exploitation prochaine des ressources pétrogazières, compte tenu de l’attente des populations dans ce domaine.

Les pouvoirs publics doivent "comprendre que les populations sénégalaises portent beaucoup d’espoir sur l’exploitation prochaine des ressources gazières et pétrolières, d’où la nécessité de trouver des consensus forts autour de cette question", a-t-il déclaré.
 
Le professeur Sall, par ailleurs enseignant-chercheur à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, intervenait lors d’une rencontre de dissémination et de diffusion des résultats de la dernière enquête réalisée par Afrobaromètre au Sénégal, sur l’exploitation des ressources gazières et pétrolières.
 
Afrobaromètre (AB) est un réseau indépendant de chercheurs africains qui mènent une série comparative d’enquêtes nationales pour mesurer les attitudes publiques envers la démocratie, la gouvernance, l’économie, le leadership, l’identité ainsi que d’autres questions connexes.
 
Sa dernière enquête réalisée au Sénégal porte sur "La gouvernance des nouvelles ressources gazières et pétrolières : enjeux, risques et modèles".
 
Selon le professeur Sall, les résultats de cette enquête démontrent que "les populations pensent majoritairement que les ressources gazières et pétrolières découvertes au Sénégal, aideront à financer le développement futur du pays".
 
Elles estiment toutefois qu’il y a "des risques" de mal gouvernance et de conflits relativement à l’exploitation des ressources pétrogazières", lesquels doivent être pris en compte à travers "une cogestion de ces ressources gazières et pétrolière, de manière inclusive, entre l’Etat, les communautés de base et les collectivités locales", a indiqué M. Sall.
 
Dans un contexte où "la santé, l’agriculture, l’éducation et le chômage constituent les principaux problèmes auxquels les populations font face, ces projets gaziers et pétroliers sont, dit-il, en phase avec l’exploitation de ces données de l’enquête d’Afrobaromètre et s’avèrent utiles aux gouvernants".
 
D’après le coordonnateur national d’Afrobaromètre Sénégal, cette enquête sur la gouvernance des nouvelles ressources pétrogazières a démontré que les populations attendent beaucoup de l’exploitation desdites ressources et espèrent que cette perspective pourrait "changer la situation économique et sociale du pays, plus particulièrement dans les régions où les découvertes ont été faites".
 
Pape Latyr Fall, coordonnateur régional du Forum de Saint-Louis, s’est félicité de la restitution des résultats de cette enquête d’Afrobaromètre dans la capitale nord du Sénégal, où l’exploitation du gaz "est au cœur des préoccupations des populations, qui en attendent beaucoup".
 
Selon lui, les résultats de cette enquête devraient permettre de "renforcer le plaidoyer de la société civile, face aux craintes et inquiétudes des populations’’, relativement à l’exploitation de ces ressources gazières et pétrolières.
 
Selon ses initiateurs, les enquêtes d’Afrobaromètre visent à "donner au public une voix dans le processus de prise de décision politique, en fournissant des données de haute qualité aux décideurs, aux organisations de la société civile, aux académiciens, aux médias, aux bailleurs de fonds et investisseurs, ainsi qu’aux Africains ordinaires".

BD/BK/ASG