Environ 250 milliards CFA de la BM pour des vaccins, l’énergie, le cadastre et les bourses familiales
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Environ 250 milliards CFA de la BM pour des vaccins, l’énergie, le cadastre et les bourses familiales

Dakar, 25 juin (APS) - Le Sénégal et la Banque mondiale ont signé, vendredi, quatre accords de financement portant sur les vaccins, l’énergie, le cadastre et les bourses familiales pour un montant de 453 millions de dollars (environ 250 milliards FCA), dont 241 millions (132 milliards FCA) sous forme de don non remboursable.

Les quatre accords ont été paraphés par le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, et le directeur des opérations de la BM au Sénégal, Nathan Belete.

Il s’agit, pour le premier accord, d’un financement de 72 milliards de francs CFA destinés à l’acquisition de vaccins contre le coronavirus, selon Abdoulaye Daouda Diallo.

"Le second accord concerne un financement de 64, 5 milliards de FCFA pour renforcer le projet d’électrification rurale’’, a dit M. Diallo.

Le troisième et le quatrième accord sont relatifs notamment à un projet de cadastre et de sécurisation foncière (43 milliards de FCFA) et aux bourses de sécurité familiale (59 milliards de FCFA), indique le ministre des Finances et du Budget.

Abdoulaye Daouda Diallo a magnifié la confiance accordée par la BM à l’Etat du Sénégal, se réjouissant d’une "année fiscale exceptionnelle avec l’institution financière’’.

Cela a selon lui "permis au Sénégal de confluer 898 millions de dollars, soit environ, 484 milliards de FCFA de financements avec la BM, durant l’année fiscale en cours, un seuil jamais atteint, dont la moitié sera sous forme de don, non remboursable’’.

Le directeur des opérations de la Banque mondiale au Sénégal, Nathan Belete, a de son côté souligné l’importance d’une gestion efficace des finances publiques afin que les fonds concernés "puissent se traduire par des changements concrets et rapides pour les populations du Sénégal.’’

M. Beleté est revenu le Projet cadastre et sécurisation foncière (PROCASEF), pour lequel ’’la BM a répondu à la sollicitation du Gouvernement du Sénégal et à sa volonté d’améliorer la gouvernance foncière par la mise en place d’un cadastre national.’’

’’Le PROCASEF, conçu avec une contribution appréciée d’organisations de la société civile, (…) veut aider à formaliser au sein de 136 communes, les droits fonciers sur le Domaine national, qu’ils soient individuels ou collectifs, qu’ils portent sur des terrains agricoles, pastoraux ou d’habitation, et remettre des documents fonciers officiels à chaque ayant-droit’’, a-t-il relevé.

SMD/ASG/BK