Des opérateurs économiques turcs militent pour une Ligue des hommes d’affaires africains
APS
AFRIQUE-TURQUIE-ECONOMIE

Des opérateurs économiques turcs militent pour une Ligue des hommes d’affaires africains

Dakar, 26 août (APS) - La Confédération turque des industriels, hommes d’affaires et femmes d’affaires dit souhaiter voir les pays africains se regrouper en Ligue, une perspective qui faciliterait davantage la coopération économique entre la Turquie et le continent.
 
Cette perspective devrait également contribuer à stabiliser le continent africain, a indiqué la présidente de ladite Confédération, Nezaket Emine Atasoy.
 
S’exprimant vendredi à Dakar lors de la signature d’un accord de coopération et de partenariat entre sa structure l’UNACOIS/JAPPO, une organisation patronale sénégalaise.
 
Mme Atasoy a exprimé, à cette occasion, la volonté de la partie turque de "regrouper tous les pays africains", en vue de "mettre en place une ligue africaine" des industriels, hommes et femmes d’affaires.
 
Au Sénégal, "la porte de l’Afrique", les hommes d’affaires turcs souhaitent investir dans des secteurs tels que la santé, le bâtiment, l’énergie, domaines dans lesquels la Turquie peut selon elle se prévaloir d’une certaine expérience.
 
Selon Nezaket Emine Atasoy, les importations et les exportations entre la Turquie et le Sénégal devraient accroître après la signature de cet accord de partenariat liant les hommes d’affaires des deux pays.
 
"Nous voulons améliorer le développement économique des pays" africains et "maintenir la paix" sur le continent, a-t-elle ajouté en rappelant que son pays a organisé, en 2014 et 2015, des conférences internationales pour la paix auxquelles ont pris part 22 pays arabes qui se sont finalement constitués en une Ligue. 
 
"Cela nous a permis de maintenir la coopération économique entre ces pays, et c’est cette même Ligue que nous voulons reproduire en Afrique", a indiqué Nezaket Emine Atasoy.
 
Une conférence de même type va se tenir le 2 décembre prochain à Ankara, a annoncé Mme Atasoy, réaffirmant la volonté de son pays d’accompagner le Sénégal dans le secteur de l’automobile, de l’agriculture et du tourisme.
 
Le directeur exécutif de l’UNACOIS/JAPPO, Ousmane Sy Ndiaye, s’est lui félicité de l’idée d’une Ligue africaine des industriels, hommes et femmes d’affaires. Selon lui, l’UNACOIS/Jappo "peut être le facilitateur pour la reproduction de ce projet sur le contient".
 
"Nous voulons être riches, mais dans la paix. Nous voulons avoir des activités à haute valeur ajoutée pour partager les avantages avec les populations de nos deux pays", a-t-il dit.
 
M. Sy a pr ailleurs insisté, auprès des hommes et femmes d’affaires turcs, sur les opportunités d’investissement dans le domaine pharmaceutique, la partie turque pouvant de cette manière aider le Sénégal à "fabriquer ses propres produits avec ses propres médecins".
 
Le directeur exécutif de l’UNACOIS-Jappo dit aussi espérer de la conclusion de cet accord de partenariat un transfert au Sénégal de la technologie et du savoir-faire turc concernant le secteur du riz.
 
 

SK/BK