Diégoune adopte un projet-test de développement communal
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-DEVELOPPEMENT

Diégoune adopte un projet-test de développement communal

Diégoune, 31 jan (APS) – Les populations de la commune de Diégoune (Bignona) ont adopté mercredi le premier Plan triennal de développement communal (PDC) arrimé au Plan Sénégal émergent (PSE) dans le cadre de l’installation des pôles-territoires, a constaté l’APS.

L’adoption s’est faite sous l’encadrement du Projet pôle de développement de la Casamance (PPDC).
 
‘’Il s’agit d’un programme pilote qui vise à doter les communes d’un plan de développement structuré. Diégoune a été choisi pour abriter la phase-test de ce projet’’, a expliqué Jean Cardoz, chef du service régional du développement local.
 
Il s’exprimait lors de la cérémonie de clôture d’un atelier de validation du Programme de développement communal de Diégoune, en présence de plusieurs chefs de services, dont celui de la planification, du maire de Diégoune El Hadji Sonko, des responsables du PPDC, des conseillers municipaux et de plusieurs autres acteurs.
 
Le Plan de développement communal se veut un projet concerté de développement économique durable et respectueux de l’environnement. Le PDC (2018-2021) comporte 78 micro-projets dans les domaines du développement économique et de la création de richesse, de la gouvernance des institutions, de la protection sociale et du développement durable et des infrastructures socio-économiques de base.
 
Il constitue un document de planification qui ‘’fixe les orientations fondamentales à long terme de développement et d’aménagement de l’espace communal ou intercommunal, en préservant l’équilibre entre l’extension urbaine, l’exercice des activités rurales, le développement des autres activités économiques, la protection des espaces forestiers et paysages naturels’’.
 
‘’Ce projet est le produit de vos propres réflexions. Ce sont les populations qui ont réfléchi et apporté des propositions à la rédaction d’un plan de référence qui constituera la porte d’entrée pour tous les acteurs et bailleurs qui interviendront dans la commune’’, a lancé Boubacar Ba, chef du service régional de la planification de Ziguinchor.
 
‘’C’est une phase-test, nous n’avons pas le droit d’échouer. Ce sont les populations qui vont orienter les partenaires au développement. Avec ce projet, Diégoune est une commune-test dans la matérialisation de la politique de pôle-territoire’’, a souligné le maire de Diégoune, El Hadji Sonko.
 
Pour Rémy Diatta, responsable du suivi-évaluation du PPDC, la validation de ce PDC par les populations constitue ‘’l’aboutissement d’un long processus avec l’implication de plusieurs acteurs dans la phase d’élaboration de ce document de référence’’.
 
‘’L’Etat et la Banque mondiale qui sont les bailleurs de ce programme nous ont recommandé de mettre en place un projet d’engagement citoyen en procédant à la réactualisation de certains documents de planification’’, a relevé M. Diatta.
 
Le PDC de Diégoune qui sera soumis au conseil municipal pour une validation finale, est aussi adossé à un Plan d’occupation et d’affectation des sols (POAS), qui permettra à la commune ‘’d’assurer une meilleure planification de l’occupation de leur espace et une meilleure coordination spatiale du développement économique et social’’.
 
Ce modèle de Diégoune sera reproduit dans deux autres communes dans les régions de Kolda et de Sédhiou, selon les responsables du PPDC.

MTN/OID/ASG