2,6 milliards CFA investis par le Pasa-Loumakaf dans des infrastructures à Kaffrine (responsable)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-BILAN

2,6 milliards CFA investis par le Pasa-Loumakaf dans des infrastructures à Kaffrine (responsable)

Khosnane (Kaffrine), 3 oct (APS) - Le Projet d’appui à la sécurité alimentaire dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine (PASA-Loumakaf) a investi 2,6 milliards de francs CFA dans des infrastructures de mobilisation des eaux et de stockages de produits agricoles dans la région de Kaffrine, a-t-on appris d’un responsable dudit projet.

Cette enveloppe a également servi à réaliser des pistes de production dans le Ndoucoumane, a indiqué à des journalistes Abdoul Kâ, coordonnateur du volet eau de surface du projet Pasa-Loumakaf.
 
Il s’entretenait avec des journalistes, au terme d’un atelier de formation en technique piscicole organisé récemment à Khosnane, au bénéfice de 25 personnes de ce département de Koungheul. Un atelier organisé de concert avec le service régional des pêches de Kaffrine.
 
"Depuis le démarrage du projet Pasa-Loumakaf, en termes d’infrastructures de mobilisation des eaux et de stockage de produits agricoles, nous sommes à deux milliards 200 millions de francs CFA d’investissement direct au profit des communautés de Kaffrine", a dit M. Kâ. 
 
S’y ajoute "400 millions de francs CFA" ont été investis "pour la réalisation de pistes de production dans cette région", selon le coordonnateur du volet eau de surface du projet Pasa-Loumakaf.
 
"Nous avons réalisé 22 ouvrages dans la région de Kaffrine. Ce qui fait qu’aujourd’hui, nous avons un volume d’eau qui approche le milliard de mètres cubes stockés en haute saison. Nous avons érigé dans certains cours d’eau permanents des barrages qui stockent de l’eau pendant toute la saison. Actuellement, a fait valoir Abdoul Kâ, dans la région de Kaffrine, la double culture et la double campagne sont une réalité dans les bas-fonds".
 
Il a rappelé que le projet PASA-LOUMAKAF a réalisé dans la région de Kaffrine sept centres de groupages, sept magasins de stockage et douze périmètres maraichers clôturés avec des points d’eau autonomes. 
 
"Nous sommes à une cinquantaine de kilomètre des pistes réalisées et réceptionnées dans le Ndoucoumane", a ajouté Abdoul Ka, avant de signaler que le projet PASA-LOUMAKAF est désormais arrivé à son terme.
 

MNF/BK