Des projets d’un coût de 30 milliards financés par le FONGIP (DG)
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT

Des projets d’un coût de 30 milliards financés par le FONGIP (DG)

Sandiara (Mbour), 18 déc (APS) – Le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP) a financé en moins de trois ans des projets d’un coût total de plus de 30 milliards de francs CFA pour des engagements publics de 10 milliards FCFA, a révélé samedi à Sandiara (Mbour, ouest) son directeur général, Doudou Kâ.
 
Rien que dans la région de Thiès, précise-t-il, "1,329 milliard de francs CFA ont été financés pour le département de Mbour", alors que ceux de Thiès et de Tivaouane ont reçu respectivement 2,4 milliards de francs CFA et plus de 200 millions FCFA.
 
Doudou Kâ s’exprimait à l’occasion de la cérémonie de pose de première pierre d’une usine de transformation de céréales et de produits locaux, dans la zone industrielle de Sandiara.
 
Cette réalisation, née d’une initiative du maire de Sandiara, le docteur Serigne Guèye Diop, est le fruit d’un partenariat soutenu par le FONGIP et le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).
 
Le FONGIP est un dispositif public-privé, destiné à faciliter l’accès aux financements des porteurs de projets productifs et en
particulier des petites et moyennes entreprises (PME), des jeunes et des femmes, a rappelé Doudou Kâ.
‘’Notre convention avec la commune de Sandiara entre dans le cadre de la mise en œuvre du sous-fonds (FOGAVILLES), qui est un fonds de garantie pour les collectivités locales", a-t-il précisé. Il a souligné que ce fonds "permettra de mobiliser, au moins, deux milliards de francs CFA auprès du secteur financier, au profit de Sandiara, grâce à l’apport important de son maire et de son Conseil municipal qui ont validé l’apport de 600 millions de francs CFA’’.
 
Ces deux milliards de francs CFA serviront à l’accès au financement des groupes cibles que sont les femmes et les jeunes, ainsi qu’à réaliser des projets structurants prioritaires.
 
‘’Au-delà de cette convention, nous avons un défi de structuration et d’accompagnement à relever. Le FOGAVILLES, après d’autres communes, a l’ambition de servir les 599 collectivités locales du pays’’, a promis le DG du FONGIP.
 
 Il a évoqué le projet d’un Sénégalais de la diaspora pour la
construction d’un site d’hébergement pour professeurs et enseignants à Mbour. L’objectif est de former les meilleurs mathématiciens africains au profit de l’Institut africain des sciences mathématiques du Sénégal (AIMS, en anglais), résultant de l’initiative d’un mathématicien sud-africain.

ADE/ASG