Dakar, Paris et l’UE en partenariat pour cofinancer les initiatives de la diaspora
APS
SENEGAL-FRANCE-MIGRATIONS

Dakar, Paris et l’UE en partenariat pour cofinancer les initiatives de la diaspora

Dakar, 19 oct (APS) - L’Agence française de développement et le gouvernement sénégalais ont signé, jeudi, à Paris, une convention d’un montant de plus de 9 milliards FCFA (14 M€) en vue de cofinancer, avec l’Union européenne, les initiatives des diasporas sénégalaises en faveur du développement.
 
La cérémonie a eu lieu lors du séminaire intergouvernemental France-Sénégal, précise un communiqué parvenu à l’APS. 
 
L’Agence française de développement, l’Union européenne et l’Etat du Sénégal vont cofinancer durant 4 ans et pour un montant de plus de 9 milliards FCFA (14 M€) les initiatives des diasporas sénégalaises en faveur du développement du Sénégal.
 
Ce projet de quatre ans vise à "valoriser les ressources techniques et financières de la diaspora pour le développement des territoires d’origine". Il s’appuie sur "une diaspora sénégalaise structurée et active en Europe et particulièrement en France, constituant une importante source de financement extérieur pour le Sénégal (10% du PIB soit 1,5 Mds USD en moyenne sur les dernières années)".
 
"Les contributions au développement des diasporas installées en Italie, en Espagne, en France et en Belgique seront mobilisées pour le développement des régions excentrées du Sénégal (Tambacounda, Kédougou, Kolda, Sédhiou, Ziguinchor, Saint-Louis et Matam), mais également pour la création d’entreprises", explique le communiqué. 
 
"Ce cofinancement portera sur 150 projets de développement pour répondre aux besoins des territoires dans les secteurs de l’agriculture, de l’éducation, de la santé ou encore de l’accès à eau potable. Il permettra également l’accompagnement de 300 entreprises et le déploiement de services et outils financiers nécessaires à leur développement, ainsi qu’au moins 100 missions d’experts", précise le ministre de l’Economie, Amadou Ba. 
 
Le projet sera mis en œuvre par la cellule du Programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement (PAISD) au sein de la Direction de la coopération technique (Secrétariat général de la Présidence de la République du Sénégal), l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME) et la Direction générale des Sénégalais de l’extérieur (DGSE).
 
"L’engagement de toutes les parties, et notamment la contribution de l’Etat sénégalais sur son budget national (2 M€), témoigne de la qualité du dialogue +Migrations et développement+ engagé avec la France depuis 2005 et s’appuie sur les résultats très positifs des précédents projets bilatéraux franco-sénégalais." 
 
Les précédents projets (2006-2013) avaient en effet permis de mobiliser 6 M€ auprès de la diaspora sénégalaise en France. 
 
L’Union Européenne est le premier contributeur financier au projet avec 10 M€ de subvention dans le cadre du Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique. Ce fonds est un instrument mis en place par l’Union Européenne fin 2015 et destiné à venir en aide aux pays d’Afrique les plus fragiles et les plus affectés par les crises migratoires. 

"Ce projet permet de placer les nouvelles compétences migrations et gouvernance transférées à l’AFD au cœur des nouveaux enjeux de mobilité qui lient l’Europe et l’Afrique", souligne Rémy Rioux, Directeur général de l’AFD. Selon lui, "l’Agence agit de manière équilibrée pour faire des migrations un facteur de développement des territoires tout en luttant contre les causes des migrations contraintes.’’

ASG/ASB