Coronavirus : la communauté internationale invitée à activer sans délai la solidarité
APS
SENEGAL-MONDE-SANTE-ECONOMIE

Coronavirus : la communauté internationale invitée à activer sans délai la solidarité

Dakar, 23 mars (APS) – La communauté internationale doit activer ‘’sans délai’’ la solidarité pour mieux contenir la crise économique et sociale mondiale consécutive à la propagation très rapide sur toute la planète du coronavirus (Covid19), a estimé lundi, El Hadji Mounirou Ndiaye, économiste sénégalais, enseignant-chercheur et professeur en Sciences économiques à l’Université de Thiès.
 
‘’ (…) La crise économique est déjà là, il faut commencer à la gérer en même temps que la situation sanitaire à laquelle il faut accorder une priorité. La solidarité internationale doit être activée sans délai’’, a-t-il notamment exhorté dans un entretien avec l’APS.
 
‘’Chaque pays est en train de s’organiser. Mais, il faut penser d’ores et déjà à s’y prendre de manière coordonnée sur le plan international, puisque la mondialisation a rendu les pays profondément dépendants les uns des autres’’, a souligné M. Ndiaye. 
 
L’Universitaire sénégalais, également chercheur associé à l’Institut prospective agricole et rural (IPAR), un ’’Think thank’’ sénégalais, a estimé que ‘’la solution sera globale, à moins que cette crise ne soit le point d’amorce du retour aux modes autarciques de fonctionnement des Etats’’.
 
Il affirme que l’Organisation des Nations unies (ONU), à travers ses organes économiques tels que le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale (BM), le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ou l’Organisation des Nations unes pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ‘’doit prendre ses responsabilités’’. Il estime que ‘’c’est de sa gestion de cette crise que dépend son avenir’’.
 
Selon, lui, les Etats européens et les Etats-Unis ont déjà annoncé des engagements forts d’aide aux entreprises et aux ménages. 
 
‘’’Les réserves et les autres fonds d’anticipation et de gestion des catastrophes risquent d’êtres épuisés si cette crise perdure, alors que la plupart des entreprises ont des capacités limitées en termes responsabilités sociétales’’, a-t-il mis en garde. 
 
Pour lui, cela revient à dire qu’’’il y a un fort risque de récession qu’il faut impérativement prendre en compte dans les lois de finances rectificatives qui vont être élaborées très bientôt’’.
 
Concernant un éventuel confinement des populations en Afrique, il a prévenu que cela ‘’ requiert de prendre de rigoureuses mesures d’anticipations à enclencher sans délais’’.
 
‘’Les gouvernants doivent prendre conscience des retards déjà concédés et songer à se rattraper en organisant une démarche pertinente d’organisation de la solidarité nationale pour constituer des fonds spéciaux comme cela est en train d’être fait au Sénégal’’ a-t-il souligné.
 
‘’Cette crise est sans précédent et on peut constater que même les pays les plus puissants ne se ont pas bien préparés malgré leurs immenses moyens’’, selon lui.
 
L’universitaire estime qu’il ‘’faut donc éviter de politiser l’affaire, et reconnaître que le président de la République, Macky Sall, et son gouvernement ont pris les bonnes mesures et sont au chevet de leurs populations’’.
 
‘’C’est uniquement en restant unis, soudés et disciplinés à l’image du peuple chinois, que les peuples africains pourront réussir à canaliser la crise malgré la petitesse de leurs moyens’’, a poursuivi El Hadji Mounirou Ndiaye.    
 
Le nombre total de cas de COVID-19 au Sénégal est passé à 67 suite à la détection, dimanche, de 11 nouveaux cas, a annoncé le porte-parole du ministère de la Santé et de l’Action sociale, Docteur Aloyse Waly Diouf.

SG/ADL/ASG