Covid-19 : Lancement d’un projet d’appui au secteur productif des groupes vulnérables
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Covid-19 : Lancement d’un projet d’appui au secteur productif des groupes vulnérables

Diamniadio, 11 juin (APS) – Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) va appuyer des micros, petites et moyennes entreprises, des coopératives, des entreprises familiales, des femmes et des jeunes promoteurs d’activités génératrices de revenus dans cinq communes, en vue de renforcer leur résilience face à la pandémie de Covid-19, a appris l’APS.
 
Cet appui se fera dans le cadre d’une initiative dénommée Plateforme Covid-19 pour l’appui au secteur productif des groupes les plus vulnérables (Covid/SPV). Celle-ci sera exécutée par l’Agence pour le développement des petites et moyennes entreprises (ADPME), dans les communes de Bargny, Sandiara, Ndiaffate, Mont-Rolland et Ndiob, a indiqué la ministre du Commerce, Aminata Assome Diatta.
 
Elle présidait jeudi, à Diamniadio, la cérémonie de signature d’une convention entre le PNUD et le ministère du Commerce et des PME.
 
‘’Les petites et moyennes entreprises qui constituent l’essentiel du tissu économique ont le plus ressenti la Covid-19, en particulier les 97% qui évoluent dans le secteur informel’’, a expliqué Aminata Assome Diatta.
 
‘’Ces Pme touchées par cette pandémie, vous pouvez imaginer la répercussion que cela peut avoir sur la vie des populations’’, a-t-elle poursuivi.
 
Pour cette raison, elle dit apprécier à sa ‘’juste valeur’’ ce projet destiné à "appuyer [l ] es micros, petites et moyennes entreprises choisies dans cinq communes pour la phase pilote dans le cadre de la territorialisation des politiques publiques mais aussi de l’équité sociale et territoriale’’.
 
L’ambition à terme après la phase pilote est de toucher toutes les PME dans tout le pays, pour stimuler l’entreprenariat dans ces communes et valoriser les ressources locales, a-t-elle souligné.
 
La représentante résidente du PNUD, Amata Diabaté, a souligné l’importance d’appuyer les PME impactées fortement par la pandémie de la maladie à coronavirus en vue de contribuer à leur résilience.
 
L’appui au niveau sanitaire et en matériels de protection va de pair avec la bonne marche de l’économie, a-t-elle souligné. 
 
Le choix des communes s’est effectué sur la base du volume d’investissements dans la communauté et dans la formulation de projets territoriaux pour les administrés, a-t-elle expliqué. 
 
Selon elle, les communes choisies, ‘’au vu des succès réalisés, vont servir d’exemple aux autres communes’’.
 
Le Directeur général de l’ADPME, Idrissa Diabira, évoque ‘’une confiance renouvelée de l’Etat et du système des Nations Unies’’ concernant ce programme en direction des communes de Bargny, Sandiara, Ndiaffate, Mont-Rolland, et Ndiob.
 
‘’Pendant cette période de crise sanitaire, la production de masques peut être faite au sein de ces territoires en plus de la fabrication de savons et d’autres matériels de protection avec des groupements qui peuvent le faire sur place’’, a-t-il souligné.
 
Ce projet soutient le Plan national de réponse au COVID-19 à travers la décentralisation et le développement local, tout en renforçant la résilience des communautés vulnérables dans les municipalités ciblées par les agences des Nations Unies participantes.

ADL/ASG/MD