Covid-19 : 48 millions de francs CFA pour relancer l’économie sociale et solidaire à Fatick
APS
SENEGAL-SANTE-ECONOMIE

Covid-19 : 48 millions de francs CFA pour relancer l’économie sociale et solidaire à Fatick


Bettenty, 19 juin (APS) - La ministre de la Microfinance et de l’Economie sociale et Solidaire, Zahra Iyane Thiam, a annoncé vendredi à Bettenty, un village insulaire de la commune de Toubacouta, l’octroi d’une enveloppe globale de 48 millions de francs CFA pour appuyer la relance des activités de l’économie sociale et solidaire dans la région de Fatick fortement impactées par les effets du Covid-19.

’’L’enveloppe globale destinée à la relance des activités économiques des acteurs de l’économie solidaire et sociale de la région de Fatick est à 48 millions de francs CFA’’, a dit Mme Thiam à l’étape de la région de Fatick de la tournée nationale d’exécution du Programme d’appui sectoriel, microfinance, économie sociale et solidaire initié par son département.


Ce programme, a-t-elle rappelé, se déroule en deux phases clés : une étape de financement et une étape de subvention des acteurs de l’économie sociale et solidaire.


’’Conformément à ces deux phases clés dans l’exécution dudit programme, nous avons mis à la disposition des acteurs concernés de la région de Fatick un fonds de financement de 15 millions de francs CFA logés à la Mutuelle d’épargne et de crédit du Sine (MEC-Le-Sine), et un fonds de subvention de 33 millions de francs CFA’’, a indiqué la ministre.


En présence des autorités administratives de la région, du maire de la commune de Toubacouta, Pape Seydou Dianko, elle a précisé que les subventions destinées à la région de Fatick seront octroyées aux bénéficiaires à travers l’administration territoriale.


La ministre a annoncé l’octroi d’une subvention de 10 millions de francs CFA aux femmes membres des 22 groupements d’intérêt économiques (GIE) du village de Bettenty.


La pêche artisanale une des activités économiques phares de la région, et qui a un impact réel sur l’activité économique locale, a été fortement impactée par la pandémie de Covid-19 notamment dans sa branche commercialisation, a relevé Zahra Iyane Thiam. 


’’C’est pourquoi, nous espérons que les subventions qui seront décernées aux acteurs de la pêche pourront les aider à relancer leurs activités’’, a-t-elle dit.

’’Mais dans le futur, nous prendrons en compte les préoccupations des acteurs dans le cadre de l’élaboration de la loi d’orientation de l’économie sociale et solidaire’’, a-t-elle soutenu.


Selon la ministre, ’’cette loi, au-delà de donner un statut aux acteurs, pourra également prendre sur toute la chaine de valeurs les
conditions appropriées pour que le modèle entrepreneurial de l’économie sociale et solidaire réponde aux exigences de développement durable déclinées dans le Plan Sénégal émergent (PSE)’’.


 

AB/OID