Casamance : plus de 9 000 personnes touchées par 258 projets productifs du PADEC (coordonnateur)
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT-BILAN

Casamance : plus de 9 000 personnes touchées par 258 projets productifs du PADEC (coordonnateur)

Ziguinchor, 26 nov (APS) – Le Programme d’appui au développement économique de la Casamance (PADEC) a financé un total de 258 projets productifs qui ont touché directement 9 142 bénéficiaires dont 60% de femmes a indiqué, samedi, son coordonnateur national, le colonel Cheikh Daouda Diallo.
 
 
"Le PADEC est un projet socioéconomique qui touche à sa fin. Son bilan est largement positif. Nous avons financé 258 projets productifs qui ont contribué à l’amélioration significative des conditions de vie des populations", a expliqué Colonel Diallo dans un entretien avec des journalistes.
 
Le coordonnateur national du PADEC avait initié récemment une tournée dans les zones d’intervention du programme au niveau des trois régions de la Casamance naturelle (Sédhiou, Kolda et Ziguinchor). Une rencontre de restitution est organisée samedi à Ziguinchor en présence de plusieurs partenaires et des bénéficiaires.
 
"Près de 10 000 personnes sont directement touchées par le programme dont 60% des femmes à travers le financement des activités de renforcement de capacités de sous-projets productifs", a poursuivi M. Diallo qui a fait part de "12% d’accroissement des revenus annuels des opérateurs ciblés dans le secteur de la transformation".
 
"Nous avons réussi à mettre en place trois organisations qui ont contribué à la création de 37 unités de transformation et de conditionnement, 113 plantations en anacarde, en mangue et en banane d’une superficie de 654 hectares et la construction de cinq magasins de stockage de noix brute d’une capacité de 220 tonnes", a poursuivi le colonel Cheikh Daouda Diallo.
 
Depuis le début de sa phase d’opération en 2010 et les trois années de prolongation entre 2015 et mars 2018, le Programme d’appui au développement économique de la Casamance a aussi "construit des puits dans les zones-cibles pour améliorer l’accès des populations à l’eau potable et l’achat de plusieurs moulins pour réduire la distance parcourue par les femmes".
 
Il est aussi à mettre à l’actif du programme des appuis sociocommunautaires à travers la construction et la réhabilitation d’écoles, de lieux de culte et de prisons, ainsi que la création et la facilitation d’un cadre pédagogique pour des stagiaires dans des institutions spécialisées tels que les lycées agricoles, l’Université Assane Seck de Ziguinchor et l’ISRA, selon son coordonnateur national.
 
Le PADEC qui arrive à son terme en mars 2018 a déjà réfléchi "sur des propositions d’accompagnement relatives à la facilitation de l’accès au crédit, au renforcement de capacité dans le domaine des changements clitiques et beaucoup d’autres défis".
 

MTN/PON