Bignona : des ouvrages sociaux réceptionnés par le PUMA dans des localités frontalières
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT-INFRASTRUCTURES

Bignona : des ouvrages sociaux réceptionnés par le PUMA dans des localités frontalières

Touba Trankil, 20 mai (APS) - Le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA) a réceptionné jeudi un foyer moderne qui sert d’outil et de cadre de formation pour les jeunes et les femmes d’un coût global de plus de 60 millions de francs CFA, a déclaré son coordonnateur national, Moussa Sow.
 
Touba Trankil est le dernier village sur la ligne frontalière avec la Gambie voisine dans le département de Bignona (Ziguinchor, sud). Ce village qui se dit plus ’’gambien’’ que sénégalais est toujours inscrit au cœur des doléances des autorités territoriales ou de la jeunesse du département de Bignona pour son enclavement et son manque d’infrastructures socioéconomiques de base.
 
’’Le village de Touba Trankil est un symbole. C’est une zone pilote sur instruction du chef de l’État pour les besoins de dotation en infrastructures et équipements. C’est pourquoi nous y avons construit le premier foyer de jeunes réalisé et réceptionné par le PUMA pour un financement de plus de 60 millions FCFA’’, a expliqué M. Sow.
 
Il procédait avec d’autres autorités à l’inauguration officielle du Foyer des jeunes de Touba Trankil. Le chef d’état-major particulier du président de la République en charge de la commission nationale de gestion des frontières, des autorités administratives et territoriales, des responsables d’associations de jeunes et de groupements de femmes, des notabilités religieuses et culturelles ont pris part à cette cérémonie.
 
’’Nous avons beaucoup de foyers de jeunes qui sont en cours de construction. Cette infrastructure n’est pas uniquement une infrastructure pour les réjouissances et les loisirs. Elle est bien équipée en ordinateurs et en mobilier. Il s’agit d’un cadre d’apprentissage et de formation pour les jeunes et pour les femmes sur plusieurs techniques en rapport avec le développement’’, a souligné Moussa Sow.
 
L’adjoint au maire de Kataba 1, Manki Gassama a énuméré d’autres doléances pour la localité de Touba Trankil. 
 
’’Nous sollicitons de l’État pour la réalisation d’autres infrastructures socioéconomiques de base comme des écoles, des blocs maraîchers, un forage, des pistes de production, des équipements agricoles et la mise en place d’un mécanisme pour éviter les difficultés pour l’acquisition de pièces d’état civil à cause des mouvement de déplacement des populations dus au conflit’’, a-t-il dit.
 Le sous-préfet de l’arrondissement de Diouloulou a invité les jeunes et les femmes à faire bon usage de ce joyau qui entre dans le cadre d’une politique qui vise à corriger les disparités entre zones urbaines et localités rurales,
 
Bakary Sambou, le président de l’’Union pour le développement intégré de Touba Trankil, a insisté sur l’extension du réseau électrique, la dotation en table banc des classes existantes, la construction d’un Collège d’enseignement moyen (CEM) de proximité, le traçage des frontières pour éviter les conflits entre populations des deux pays, la construction d’un poste de santé, la construction d’un mur de clôture de l’école de Touba Trankil et le bitumage de l’axe routier Diouloulou-Touba Trankil’’.
 
Réagissant à ces doléances, le coordonnateur national du PUMA a promis la réalisation d’autres infrastructures socioéconomiques de base.
 
’’Une ambulance de dernier cri sera octroyée à Touba Trankil dans les prochains jours. Sans compter les autres programmes qui y seront déployés (...) en ce qui concerne l’état-civil, un total de 30.000 personnes a été touché dans le cadre de séances d’audiences foraines. Nous allons tenir d’autres audiences foraines parce que le taux de non obtention d’actes d’état-civil est trop élevé dans la zone’’, a rassuré Moussa Sow.
 
Auparavant une case culturelle et de bon voisinage a été inaugurée à Séléty. 
 
Vendredi la délégation du PUMA va se rendre au village de Kouram (Bignona) marqué par les séquelles du conflit pour y inaugurer un poste de santé. Une case des tout-petits érigée dans la zone sera aussi réceptionnée.

MTN/ASB/OID