Appel à la levée des contraintes sur les capacités de financement des établissements de crédit
APS
SENEGAL-FINANCES

Appel à la levée des contraintes sur les capacités de financement des établissements de crédit


Dakar, 17 déc (APS) – Le Conseil national du crédit du Sénégal a souligné jeudi la nécessité d’accorder une attention particulière dans les politiques publiques, à la levée de contraintes pouvant entraver les capacités de financement de la relance économique des établissements de crédit et institutions financières.


‘’Au regard des incertitudes marquées quant à l’évolution de la pandémie de Covid-19 ainsi que des risques à la baisse pesant sur l’activité économique, le Conseil a recommandé qu’une attention particulière soit accordée, dans les politiques publiques, à la levée des contraintes pouvant entraver les capacités de financement de la relance économique par les établissements de crédit et les institutions de micro finance’’, rapporte la structure dans un communiqué.


Le document sanctionnant la 30e réunion du CNC du Sénégal, une structure relevant de la direction nationale de Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) évoque dans le même temps l’importance d’une accélération des réformes structurelles, en matière notamment de résolution des contentieux commerciaux, à même de garantir la consolidation du climat des affaires dans les relations entre le secteur financier et sa clientèle.


Le CNC organisé en visioconférence a également pris connaissance de la situation récente du système bancaire et du secteur de la micro finance, marquée par une bonne résilience des établissements de crédit face aux impacts induits par la pandémie de la Covid-19 sur l’activité économique.


En revanche, les institutions de micro finance, en dépit d’indicateurs de crédit rassurants, se caractérisent par une forte sensibilité à l’impact de la pandémie, rapporte le communiqué.


Il indique que le financement des activités économiques s’est relativement bien maintenu, principalement au profit du secteur public, en liaison avec les mesures de soutien prises par la BCEAO et les Autorités Nationales pour atténuer l’impact de la décélération de la croissance économique sur la clientèle du secteur financier.


‘’Comparativement à fin décembre 2019, les emplois des établissements de crédit ont progressé de 8, 2% à fin octobre 2020 et ceux des institutions de micro finance stagné à fin septembre 2020’’, a relevé le CNC.

Il a ainsi salué ’’un impact maîtrisé de la crise sur la conformité, aux normes fixées, des établissements bancaires assujettis et des institutions de micro finance de grande taille’’.


Le CNC du Sénégal a tenu sa trentième réunion par visioconférence, sous la présidence de Moussa Touré, directeur de la Monnaie et du Crédit, membre du Comité de politique monétaire (CPM) de la BCEAO, représentant le ministre des Finances et du Budget, Président statutaire du CNC.
 


AKS