Amadou Ba salue la présence active de la coopération décentralisée espagnole
APS
SENEGAL-ECONOMIE

Amadou Ba salue la présence active de la coopération décentralisée espagnole

Dakar, 10 juil (APS) - La coopération décentralisée espagnole, présente au Sénégal depuis 1990, est l’une des plus actives parmi les organisations non gouvernementales (ONG) implantées dans le pays, a indiqué mardi le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP), Amadou Ba.
 
‘’Il me plait également de noter que la coopération décentralisée espagnole au Sénégal est l’une des plus actives à travers des organisations non gouvernementales présentes sur le terrain’’, a-t-il dit, à l’occasion de la revue finale du Cadre d’association pays 2014-2017 de la coopération entre le Sénégal et le Royaume d’Espagne, qu’il a coprésidé avec l’ambassadeur d’Espagne au Sénégal, Alberto Virella.

Il a souligné qu’elle a ‘’contribué à près de 30% du montant alloué à notre pays dans le Document-Cadre d’association’’.
 
Selon Amadou Ba, ‘’ cette revue [...] constitue, assurément, une belle occasion d’avoir une large concertation entre les parties prenantes sur l’ensemble des projets exécutés et de faire un point exhaustif sur l’état de mise en œuvre du programme de coopération et de mesurer l’impact des différentes interventions auprès des bénéficiaires’’.
 
A l’en croire, ces cinq dernières années d’intervention sur le terrain, ont permis de constater ‘’les effets positifs des différents programmes sur les conditions de vie des populations bénéficiaires’’.
 
‘’Grâce au travail effectué à travers les Agences régionales de développement de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda, notamment, l’élaboration de l’entente interdépartementale de la Casamance, 65% des productions horticoles de la zone transfrontalière à Kolda entre le Sénégal et la Guinée Bissau se commercialisent dans les marchés locaux’’, a-t-il magnifié.
 
Amadou Ba a également précisé que ‘’la contribution financière de l’Espagne durant cette période s’élève à plus de 43,9 millions d’euros d’Aide publique au développement brut et d’autres contributions à hauteur de 6,1 millions d’euros, soit un total de plus de 50 millions d’euros (environ 33 milliards FCFA)’’.
 
Fort de ce constat, le ministre de l’Economie, a soutenu que ‘’le Cadre d’association pays 2014-2017 Espagne – Sénégal a complété le processus d’alignement avec les politiques publiques du Sénégal qui s’était amorcé lors de la première Commission mixte en 2009’’.
 
Ainsi, il est d’avis que ‘’le prochain cadre devrait être le prolongement de cette stratégie d’intervention jusque-là favorable et très appréciée par nos deux parties’’.
 
Par ailleurs, il a indiqué que ’’l’Espagne constitue également un exemple dans la prise en compte des questions relatives à l’équité de genre, sujet auquel le Sénégal accorde beaucoup d’intérêt’’.

MK/ASG/AKS