Amadou Bâ salue
APS
SENEGAL-DEVELOPPEMENT

Amadou Bâ salue "l’accompagnement constant" de la BAD

Dakar, 21 nov (APS) - La Banque africaine de développement (BAD) "a toujours manifesté sa disponibilité à appuyer’’ les stratégies de développement du Sénégal, un "accompagnement constant’’ se traduisant par des financements de quelque 1300 milliards de francs CFA accordés à son partenaire sénégalais en 40 ans, a souligné mardi, à Dakar, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ.

"Votre institution a toujours manifesté sa disponibilité à appuyer nos stratégies de développement économique et social, et le Sénégal se félicite de votre accompagnement constant (…)", a-t-il déclaré à l’ouverture de la 13e Revue annuelle conjointe de la coopération liant la BAD à l’Etat du Sénégal. 
 
La BAD a ainsi "approuvé, depuis 1972, un total de 101 opérations en faveur du Sénégal pour un montant de 1300 milliards de FCFA’’, a-t-il dit au cours de la cérémonie marquant le démarrage de cette rencontre dont le but est de permettre aux deux parties d’évaluer et d’échanger sur la mise en oeuvre due leur programme de coopération.
 
Selon le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances, le total des engagements en cours de la BAD au Sénégal s’élève à "669 milliards de FCFA et est composé de projets du secteur public national, de projets régionaux et d’opération du secteur privé".
 
"Le portefeuille de projets nationaux actifs comprend 18 opérations pour une volume total net d’engagements de 502 milliards FCFA représentant 75% du total", a-t-il précisé.
 
S’agissant de la répartition sectorielle des projets nationaux, il signale que "les infrastructures représentent près de 66,3%, l’eau et assainissement 12,6%, le secteur rural 1%, la gouvernance et le volet social (6,2% et 3,9%)".
 
Le Sénégal bénéficie par ailleurs de "six opérations multinationales pour un montant cumulé de 61 milliards FCFA", lesquelles sont également mises en œuvre en Gambie, en guinée, en Guinée Bissau, au Mali et en Mauritanie, selon Amadou Bâ.
 
Cela fait que "la BAD demeure un partenaire privilégié du Sénégal en matière de coopération au développement. D’importantes actions tant aux plans quantitatif que qualitatif sont inscrites dans le bilan des opérations menées jusque-là", a-t-il fait valoir.
 
Toutefois, même si "la situation globale du portefeuille s’est améliorée", des "efforts restent encore à fournir sur certaines questions", a-t-il relevé sans plus de détails.
 
Selon le représentant résident de la BAD, Serge Marie N’Guessan, "ce bilan satisfaisant est le résultat de plusieurs facteurs dirigés par le ministère des finances". 
 
Il a appelé à l’amélioration du niveau de décaissement des financements accordés par la BAD au Sénégal, actuellement de 19%.
 

SK/BK