Aguène et Diambogne immobilisés suite à une panne mécanique (DG COSAMA)
APS
SENEGAL-NAVIGATION

Aguène et Diambogne immobilisés suite à une panne mécanique (DG COSAMA)

Dakar, 8 sept (APS) - Les ferrys Aguène et Diambogne, deux des trois bateaux assurant la desserte maritime Dakar-Ziguinchor, ont été immobilisés suite à des ’’dommages mécaniques’’, a annoncé, jeudi, à Dakar, le directeur général du Consortium sénégalais d’activités maritimes (COSAMA), Matar Fall.
 
Les rotations des deux ferrys ont été suspendues "pour des raisons de sécurité’’, mais des réparations sont en cours afin identifier "les causes véritables" des pannes signalées et qui sont de même nature, a-t-il expliqué au cours d’une conférence de presse. 
 
Le navire Diambogne "a été immobilisé le 3 avril à la suite d’une avarie mécanique’’ qui a amené l’exploitant à suspendre ses navettes dans le but de se conformer aux prescriptions de l’Agence nationale des affaires maritimes (ANAM), a dit M. Fall.
 
Selon le DG de COSAMA, la société coréenne qui a construit ce navire "a été avertie afin qu’elle puisse remplacer intégralement l’équipement endommagé". "La livraison en cours de cet équipement est attendue dans les plus brefs délais", a-t-il assuré.
 
Le ferry Aguène, qui fonctionnait seul après la suspension des navettes de Diambogne le 3 avril, a été à son tour immobilisé le 21 août dernier pour une panne similaire à celle détecté sur ce dernier ferry, a précisé Matar Fall.
 
Même si l’ampleur de la panne détectée sur Aguène est ’’moins importante", "le principe de précaution a prévalu", d’autant que "la similitude" des deux pannes de "la section concernée commande une analyse en profondeur pour identifier les causes véritables de la panne et y apporter des solutions idoines", a indiqué M. Fall.
 
À ce jour, "une date de redémarrage des deux navires ne pourra pas être donnée", ajoutant que des techniciens coréens, sénégalais et allemands "sont en train de travailler sur les causes et dans un délai raisonnable, le problème sera résolu".
 
Suite à ces pannes, les rotations du navire Aline Sitoé Diatta ont été renforcées, passant de deux à trois allers-retours par semaine, dans le respect des normes de sécurité et de sûreté, le fleuve Casamance ayant "été dragué et un balisage lumineux adéquat mis en place", a noté Matar Fall.
 
Aguène et Diambogne, d’une capacité de 200 passagers chacun, transportaient au total 800 passagers pour chacune de leurs rotations, alors que le navire Aline Sitoë Diatta, actuellement seul en service, peut acheminer 1000 passagers lors de chacune de ses rotations, ce qui fait "l’offre de transport n’a pas diminué", selon le DG de la COSAMA.
 
Il soutient que "la situation actuelle est regrettable mais demande l’indulgence des populations affectées", assurant que les travaux de réparation et d’entretien seront conduits conformément aux prescriptions de l’autorité maritime.
 

SK/BK