Aéroport de Kaolack : Macky Sall ’’très satisfait
APS
SENEGAL-TRANSPORTS-INFRASTRUCTURES

Aéroport de Kaolack : Macky Sall ’’très satisfait" des travaux de réhabilitation

Kaolack, 2 juin (APS) - Le président de la République, Macky Sall, s’est dit ’’très satisfait’’ de l’état d’avancement des travaux de réhabilitation de l’aéroport civilo-militaire de Kaolack (centre), insistant sur le fait que la capitale du Saloum, du fait de sa dimension "très religieuse", avait besoin d’un aéroport de plus grande dimension pour accueillir les nombreux fidèles venant de pays limitrophes.

"J’ai tenu à m’arrêter ici à Kaolack sur le chantier de l’aéroport de Kaolack pour constater l’état d’avancement de la réhabilitation de la piste de Kaolack", a-t-il déclaré à son arrivée mardi dans la capitale du Saloum, dans le cadre de la tournée qu’il avait entamée samedi dans les régions.
 
"Je suis très satisfait du niveau d’exécution des travaux", a dit le président Sall.

Il rappelle qu’il avait décidé, il y a un an, d’affecter à l’armée nationale cet aéroport pour ses opérations d’entraînement, mais également pour que le Sénégal puisse compter dans la zone centre de son territoire un aéroport pouvant faciliter son interaction avec les pays limitrophes et entre certaines régions.
 
"A l’origine, c’était un aéroport militaire mais Kaolack étant une ville très religieuse avec un événement majeur au niveau de la communauté de Médina Baye, avec plusieurs disciples qui viennent de pays limitrophes, il faudrait que l’aéroport puisse en même temps accueillir des avions dimensionnels", a souligné le président Sall.
 
Médina Baye, cité religieuse située au cœur de Kaolack, abrite une manifestation religieuse annuelle en lien avec la commémoration de l’anniversaire de la naissance du prophète Mohammed (PSL).
 
La cité religieuse fondée par El hadji Ibrahim Niasse, un maître soufi sénégalais de la confrérie tijaniyya dont l’aura a largement dépassé les frontières du Sénégal, accueille à l’occasion des fidèles venant de partout à travers le monde, spécialement de la sous-région africaine (Nigéria, Ghana, Burkina Faso), etc.
 
Compte tenu de toutes ces raisons, "nous avons tenu à élargir la largeur de la piste" d’atterrissage de cet aéroport, a indiqué le président Sall.
 
"Donc au total, je suis très heureux du déroulement du chantier, et je salue l’implication du ministère des Transports aériens, avec le respect des normes de l’aviation civile même si pour l’essentiel, ça va être un aéroport militaire", a ajouté Macky Sall.
 
Selon lui, "d’ici trois mois maximum", la construction du balisage de la piste de cet aéroport situé à Kahone, à 5 km au nord-est de Kaolack, sera terminée. ’’Et bien sûr, il y aura d’autres infrastructures additionnelles qui viendront dans le cadre du Programme de réhabilitation des aéroports du Sénégal’’(PRAS), a-t-il promis.
 
La piste et la clôture de l’aéroport sont déjà faites, ’’il manque la tour de contrôle, les taxes, le bâtiment de gare et le balisage. Nous avons engraissé la piste en faisant la latérite sur une épaisseur de 25 centimètres", a expliqué Ndiaga Bâ, directeur technique de Eiffage, société en charge des travaux.
 
"La piste était à 15 mètres de large et on l’a fait passer à 30 mètres. Nous avons utilisé une latérite en provenance de Keur-Samba Kane, et nous avons un tapis d’enrobé de huit centimètres. Après la latérite, nous avons une couche d’imprégnation pour garder la teneur en eau avant de passer le tapis d’enrobé", a-t-il dit.
 
 "Nous avons tout réalisé pour aller à deux kilomètres. À l’état actuel d’exécution des travaux, toute la piste est réalisée en latérite et imprégnation. Il ne reste que 350 mètres en enrobé à terminer, et en termes de clôture, on a complétement avancé. L’empreinte de l’aérodrome est bien posée au sol", a indiqué le technicien.
 
Selon le directeur de la reconstruction des aéroports du Sénégal, Souleymane Ndiaye, pour cet aéroport, la bande de piste est de 75 mètres. 
 
La distance entre l’axe de la piste et la route nationale numéro un, sera de "moins de 50 mètres. Nous avons prévu un prolongement d’arrêt de 60 mètres de longueur sur une largeur de 30 mètres", a renseigné M. Ndiaye.

MNF/AFD/BHC/BK/ASG