FMI : Abdoulaye Daouda Diallo ’’confiant’’ pour l’approbation d’un nouveau programme en décembre
APS
SENEGAL-ECONOMIE

FMI : Abdoulaye Daouda Diallo ’’confiant’’ pour l’approbation d’un nouveau programme en décembre

Dakar, 26 sept (APS) – Le ministre de l’Economie et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, se dit ’’très confiant’’ quant à l’approbation par le Conseil d’administration du FMI du nouveau programme économique et financier du Sénégal.

Le gouvernement du Sénégal a conclu avec le fonds monétaire international un accord de principe au titre de l’instrument de coordination des politiques économiques (ICPE) pour une durée de trois ans, a révélé lundi à Dakar la cheffe de mission du FMI pour le Sénégal, Corinne Deléchat.
 
"Une équipe des services du Fonds monétaires internationale, dirigée par Mme Corinne Delechat, a séjourné à Dakar, du 12 au 23 septembre 2019, pour conduire les discussions avec les autorités sénégalaises sur un programme soutenu par l’instrument de coordination des politiques économiques (ICPE) d’une durée de trois ans", a déclaré la Cheffe de Mission du FMI pour le Sénégal.


’’Je suis très confiant quant à l’approbation en décembre prochain par le Conseil d’Administration du FMI du nouveau programme économique et financier du Sénégal appuyé par l’Instrument de Coordination des Politiques Economiques (ICPE) en ce que techniquement, nous nous sommes accordés avec le FMI sur la déclaration des politiques économiques 2019-2022, en droite ligne avec les orientations de la phase 2 du Plan Sénégal émergent’’, a déclaré M. Diallo dans le quotidien Le Soleil, dans un édition du jeudi. 

 
Il a ajouté que ’’la dite déclaration qui est quasiment finalisée ainsi que les mesures et cibles de réformes repose sur trois (3) piliers que sont : atteindre une croissance élevée et inclusive tirée par le secteur privé ; consolider la stabilité macroéconomique grâce à une politique budgétaire prudente ; assurer une gestion soutenable et transparente du secteur des hydrocarbures’’.

’’Par conséquent, ajoute t-il, il ne subsiste aucun obstacle pour l’approbation par le FMI du nouveau programme économique et financier du Sénégal’’.
 
Selon le ministre, ‘’le FMI a toujours soutenu le programme économique et financier du Sénégal à travers l’Instrument de Soutien à la Politique Economique (ISPE), conçu pour les pays à faible revenu, qui cherchent à bénéficier des conseils et de l’accompagnement du Fonds en vue de l’élaboration de programmes économiques efficaces’’. 
 
Il a relevé que le Sénégal ‘’a réalisé des progrès significatifs en matière de rattrapage infrastructurel, d’atteinte des objectifs d’autosuffisance alimentaire, d’équité territoriale et d’inclusion sociale, grâce notamment au renforcement de la gestion des finances publiques et de la gouvernance permettant la restauration des marges de manœuvres budgétaires de l’Etat et l’accroissement des unvestissements afin de mieux prendre en charge la demande sociale’’. 
 
Aujourd’hui, a-t-il affirmé, ‘’le Sénégal est passé un cran au dessus pour adopter un nouveau programme appuyé par l’Instrument de Coordination de la Politique économique (ICPE) créé en juillet 2017 et qui est un instrument non lié à des appuis financiers du FMI’’. 
 
L’ICPE, dit-il, ‘’permettra de renforcer les bases de gestion pour des finances publiques plus saines’’. 
 
’’Avec ce nouveau programme, le Sénégal manifeste sa volonté de poursuivre l’assainissement de son cadre macro-économique, de renforcer l’efficacité et la transparence dans la gestion budgétaire, d’amplifier les réformes pour dynamiser son économie et d’engranger davantage de financements en complément des efforts de mobilisation de ressources internes’’, a soutenu le ministre
 
SG/OID