A Ben Guerir,  un hub d’innovation pour porteurs de projets et d’idées créatrices
APS
MAROC- AFRIQUE-INNOVATION

A Ben Guerir, un hub d’innovation pour porteurs de projets et d’idées créatrices

Ben Guerir (Maroc), 8 mars (APS) - L’université polytechnique Mohamed VI (UM6P) de Ben Guerir (Maroc) a décidé de lancer l’innovation hub, un carrefour de l’innovation et de l’entreprenariat au Maroc et en Afrique au service des startups et des acteurs de l’écosystème entrepreneurial. 
 
‘’Ce nouveau hub se veut un +one-stop-shop+ [guichet unique] pour la jeunesse marocaine et africaine porteuse de projets et d’idées créatives. Il s’agit d’un catalyseur pour le développement des écosystèmes d’entrepreneuriat et d’innovation en Afrique’’, a expliqué sa cheffe de projet, Sarrah Cherif D’Ouezzan. 
 
Elle en a fait la révélation lors d’une visite du site, organisée en marge de la première édition du Forum d’Act4 community’’ à Ben Guerir, au Maroc, à l’initiative du groupe OCP. 
 
‘’Nous avons l’ambition de faire de cet espace un point pour les entrepreneurs, c’est-à-dire les jeunes qui ont des idées de projets ou ceux qui souhaitent développer leurs startups’’, a-t-elle ajouté.
 
 Elle souligne que l’université va ainsi fédérer ‘’un écosystème engagé qui va fournir une offre assez jeune, une offre d’accompagnement en services pour répondre aux porteurs de projets innovants ou aux start-up’’.
 
 ‘’Plusieurs programmes d’accompagnement sont déjà inscrits et nous allons développer notre offre au fur et à mesure […] avec des partenaires nationaux comme internationaux’’, a encore déclaré la cheffe de projet. 
 
Elle indique que ‘’chaque programme aura sa propre spécialisation, sa propre cible en termes de jeunes’’, annonçant que ‘’d’autres programmes seront là pour investir dans les startups’’.
 
Elle précise que ‘’l’accompagnement se fera de l’idée jusqu’à la création, ou bien à l’obtention d’un premier client’’. Mais elle affirme que pour d’autres programmes, il est nécessaire d’’’accompagner les startups jusqu’à leur croissance et l’ouverture à l’international’’.
 
‘’L’avantage d’être auprès de l’université polytechnique Mohamed VI, nous permet de bénéficier de l’écosystème que cette université a déjà créé’’, a fait valoir Mme D’Ouezzane. 
 
Dans la ville verte, les starups auront à leur disposition 3000 m2, avec un espace de travail connecté de plus de 200 postes, un Maker space afin de concevoir, modéliser et concrétiser leurs premières idées en prototypes, des boxes de réunion, des espaces de rencontre et de détente et un espace de restauration.

SBS/ASG