67 agents du ministère des finances et du budget décorés
APS
SENEGAL-ECONOMIE-DISTINCTION

67 agents du ministère des finances et du budget décorés

Dakar, 28 jan (APS) – Quelque soixante-sept agents du ministère des finances et du budget ont été décorés mardi pour services rendus à ce département ministériel, a constaté l’APS.
 
Le ministre des finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo, qui a présidé la cérémonie au Théâtre national Daniel Sorano, à Dakar, a élevé trois agents dont l’ancien ministre des finances de 2012 à 2013, Amadou Kane, au rang de commandeur dans l’Ordre national du Lion.
 
Trois autres agents ont été élevés au rang d’officier dans l’Ordre national du Lion, vingt-six au rang de chevaliers dans l’Ordre national du Lion.
 
Six agents du ministère ont reçu la distinction de commandeur dans l’Ordre national du mérite. 
 
Quatorze agents ont été élevés au rang d’officier dans l’ordre national du mérite et quatorze autres ont reçu le grade de chevalier dans l’ordre national du mérite. 
 
Selon Abdoulaye Daouda Diallo ’’se sont illustrées des années durant par leur sens élevé du devoir et leur abnégation au travail, reconnus par tous’’.
 
’’A travers leurs décorations dans les différents ordres, nous voulons les offrir en exemple aux jeunes générations, appelées à élever encore plus haut le flambeau, pour que notre pays occupe la place qui est la sienne au rang des pays prospères et respectés dans le monde’’, a-t-il fait savoir.  
 
Selon lui, c’’’est sans aucun doute, à la faveur de ces efforts soutenus’’ des agents du ministère des finances et du budget que ‘’notre pays, a connu tout au long de ces dernières années, des avancées économiques appréciables, qui lui ont permis de gravir une nouvelle marche sur le chemin qui mène à l’émergence’’. 
 
Ces mêmes efforts, a-t-il dit, ‘’ont permis à l’économie sénégalais de poursuivre sa dynamique de progression avec, pour la 6ème année consécutive, une croissance économique de plus de 6%, largement au-dessus des 3% enregistrés sur la période 2009-2013. 
 
Cette croissance s’est accompagnée d’une très faible inflation, de 1%, loin du seuil de 3% fixé suivant les critères de convergence de l’UEMOA. 
 
Parlant de la gestion budgétaire 2019, il a affirmé qu’elle a été performante du fait de l’atteinte des objectifs de recettes de la deuxième loi de finances rectificative (LFR) 2019 d’un montant de 2 561,6 milliards FCFA et de l’exécution satisfaisante des dépenses, à un taux de 98,4%. 
 
Pour le paiement de ces dépenses, ‘’les ressources de trésorerie nécessaires ont été totalement mobilisées avec une progression annuelle de 463,3 milliards FCFA en valeur absolue et 14,3% en variation relative, a-t-il précisé.
 
’’Ce financement exceptionnel, engrangé en 2019’’ a, selon lui, ’’permis le report sur la gestion 2020 d’un solde de trésorerie mobilisable au 1er janvier 2020 sur les comptes du Trésorier général pour un montant de 145,34 milliards FCFA’’. 
 
Ce qui a permis à l’Etat, en ce début d’année 2020, a-t-il dit, de ’’faire face, avec aisance, aux premières dépenses urgentes et prioritaires pour un montant de 58 milliards FCFA’’. 
 
Pour le ministre des finances et du budget, ’’le Sénégal affiche actuellement, une bonne santé économique et financière au terme de la gestion 2019’’.
 
’’Tous les indicateurs quantitatifs du Programme économique et financier sont respectés’’, selon Diallo, soulignant que ’’le plus grand défi reste à consolider et amplifier ces performances en 2020’’.
 

MK/OID