MEFP : 3,5 milliards pour la modernisation des directions nationales
APS
SENEGAL-ECONOMIE

MEFP : 3,5 milliards pour la modernisation des directions nationales

Dakar, 3 août (APS) - Une enveloppe de 3, 5 milliards de francs CFA sera mobilisée pour accompagner les projets de modernisation des directions nationales, a révélé mercredi Makhtar Diagne, directeur de l’appui au secteur privé, du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. 
 

‘’Nous finançons trois violets, notamment le ticket libératoire qui permet de procéder à plusieurs paiements en un seul, qui réduit les délais, les temps de transaction et qui peut induire une amélioration du classement du Sénégal dans l’indicateur du commerce transfrontalier’’, a expliqué M. Diagne.

Intervenant à l’occasion d’un atelier de partage et de sensibilisation sur les innovations des plateformes informatiques douanières, il a aussi cité l’interconnexion, qui consiste en l’échange de données entre les directions du ministère de l’Economie et des Finances.

Il a également signalé le financement de la mise en place d’une plateforme d’utilisation d’un identifiant unique : le NINEA (numéro d’identification national des entreprises et des associations). 

Cette plateforme concerne l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), la Direction générale des douanes, ainsi que les directions des impôts et domaines, de la comptabilité publique et du trésor, et des Finances.

‘’Elles vont échanger en temps réel des données. Cela permettra, naturellement, d’augmenter les recettes fiscales, mais aussi de pousser les entreprises à se formaliser, et ainsi à avoir des statistiques économiques fiables’’, a détaillé M. Diagne.

Un autre volet concerne, selon lui, le financement des formations pour le secteur privé. Ce projet appuie une dizaine de directions d’agence, dont sept relèvent du ministère des Finances. Il est financé par le Fonds africain de développement (FAD) pour trois ans avec une contrepartie de l’Etat du Sénégal.

Le projet a identifié les difficultés des petites et moyennes entreprises (PME), notamment l’accès au financement, la mise en place d’un système de labellisation, la création d’une caisse des marchés portée par la Caisse de dépôts et consignation.

D’après lui, c’est tout un programme d’éducation financière qui va aider la PME à pouvoir accéder plus facilement au crédit bancaire. Il y a aussi l’amélioration des services dédiés aux PME. 


‘’Nous accompagnons la Direction générale des impôts et des domaines à mettre en place un guide fiscal dédié à la PME. Pour la douane, nous les accompagnons pour ces trois volets et pour l’ANDS, nous les appuyons dans le recensement des entreprises’’ a détaillé Makhtar Diagne.

SBS/ASG