Casamance : des semences du CICR à 200 familles de retour au bercail
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-APPUI

Casamance : des semences du CICR à 200 familles de retour au bercail

Dakar, 8 mars (APS) - Au total 200 familles correspondant à 1.880 personnes de retour dans leurs villages d’origine en Casamance ont reçu du Comité international de la Croix-Rouge, en 2016, 13.150 kg de divers semences, en vue de les aider à améliorer leurs productions agricoles, a indiqué, mercredi, à Dakar, le chef de la délégation du CICR au Sénégal, Philippes Guinant.
 
Ces "200 familles, soit 1.880 personnes, de retour dans leurs villages d’origine en Casamance, ont reçu en 2016, 13.150 kg de semence de mais, d’arachide, de niébé et de riz de qualité", en vue d’améliorer leurs productions agricoles, a-t-il révélé au cours d’un atelier de partage sur les activités menées par le CICR en Afrique de l’Ouest et du Centre au cours de l’année écoulée.
 
Les mêmes familles ont aussi bénéficié de "5 charrettes et de 40 kits de matériel agricole composé de houe sine pour le désherbage, des semoirs et des charrues", a renseigné M. Guinant.
 
Selon lui, cet appui "a été complété par une formation sur les techniques de production des cultures, d’utilisation du matériel agricole et des conseils pour les activités agricoles".
 
Des familles retournées au bercail ont pu par ailleurs labourer "7 hectares de terres cultivables", a signé le chef de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge.
 
S’agissant du volet production rizicole, "les communautés de 8 villages ont construit deux nouveaux ouvrages de retenue d’eau avec l’appui" du CICR, en vue d’améliorer la production dans les bassins versants, a souligné M Guinant,
 
Dans le cadre de l’amélioration des revenus des femmes, a-t-il ajouté, le CICR "a assuré le suivi technique et l’accompagnement’’ de jardins maraichers.
 
"Il s’agit d’un jardin nouveau et de 4 réhabilités au profit de 266 femmes", a précisé ce responsable du CICR.
 
Dans ce cadre, les propriétaires concernés ont bénéficié de "conseils techniques" pour la production de légumes et la protection de cultures. 

De même, poursuit Philippes Guinant, "elles ont bénéficié de trois pompes immergées équipées de panneaux solaires".
 
Il assure que dans le cadre de la relance de la production animale, "beaucoup d’efforts ont été consentis au profit des populations", signalant que 200 petits ruminants ont été distribués à autant de personnes de retour dans leurs villages d’origine.
 
A Cabrousse, une commune du département d’Oussouye, 45 femmes de familles déplacées ont reçu des pirogues, pour la récolte des huitres, a conclu M. Guinant.
 


YB/BK