Une production mondiale de céréales de 2,685 milliards de tonnes
APS
MONDE-COMMERCE-ALIMENTATION

Une production mondiale de céréales de 2,685 milliards de tonnes

Dakar, 6 juin (APS) - La production mondiale de céréales en 2019 devrait enregistrer une hausse de 1,2 pour cent par rapport à 2018, en atteignant 2,685 milliards de tonnes, indique le Bulletin de la FAO sur l’offre et la demande de céréales.
 
L’augmentation en glissement annuel devrait toutefois être "beaucoup moins bonne que prévu antérieurement".

La publication explique en effet que l’"on prévoit aujourd’hui que la production maïsicole devrait chuter en 2019, en grande partie du fait d’importantes révisions à la baisse des perspectives de production aux États-Unis d’Amérique". 
 
"À cause de pluies excessives et prolongées qui ont sensiblement retardé les semis, la production de maïs aux États-Unis cette année devrait se stabiliser à 330 millions de tonnes, soit 45 millions de tonnes de moins que le chiffre prévisionnel publié par la FAO en mai ; elle serait ainsi inférieure de près de 10 pour cent (soit 36 millions de tonnes) au volume de l’an dernier", précise la FAO.
 
Le rebond attendu de la production mondiale de céréales en 2019 devrait, pour l’essentiel, être due à la progression du blé et de l’orge, "soit respectivement 5,3 et 5,8 pour cent en glissement annuel". 

Le document relève que la production rizicole totale "devrait vraisemblablement rester proche de son niveau record de l’année passée".

Il estime qu’il est attendue que "la hausse de la production en Asie compense la contraction prévue dans la plupart des autres régions, qui est à mettre sur le compte de mauvaises conditions météorologiques et de perspectives de marges de profit moindres".



L’utilisation mondiale de céréales en 2019-2020 devrait avoisiner les 2,707 milliards de tonnes, soit un recul de 15,5 millions de tonnes (0,6 pour cent) par rapport aux prévisions de mai, chiffre restant "toutefois supérieur de 1 pour cent (ou 26 millions de tonnes) au niveau de 2018-2019".

D’après les dernières prévisions relatives à la production et à l’utilisation de céréales, les stocks mondiaux de céréales pourraient baisser de 26 millions de tonnes, soit 3 pour cent, durant la nouvelle campagne, ce qui les porterait à 830 millions de tonnes, leur niveau le plus bas depuis quatre ans. Ces prévisions sont inférieures de 18 millions de tonnes environ (2 pour cent) à celle de mai.


Cette importante révision à la baisse d’un mois sur l’autre est principalement imputable au maïs, les prévisions relatives aux stocks de blé et de riz ayant été légèrement relevées depuis le rapport précédent.


En 2019-2020, le commerce mondial de céréales devrait atteindre un volume de 414 millions de tonnes environ, soit une progression de 1,2 million de tonnes (0,3 pour cent) par rapport aux prévisions précédentes et près de 6 millions de tonnes (1,4 pour cent) de plus que les estimations des échanges totaux de céréales en 2018-2019.


La progression attendue des échanges mondiaux de céréales est à mettre essentiellement sur le compte d’une augmentation du commerce de blé et de riz, alors que les échanges de céréales secondaires, en particulier de maïs, devraient reculer en-deçà de leur niveau de 2018-2019, essentiellement en raison de la réduction prévue des importations de l’Union européenne et d’une forte diminution des exportations des États-Unis d’Amérique.


 


 

ASG/BK