Une ONG américaine veut lutter contre la pauvreté à Kaffrine (technicien)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Une ONG américaine veut lutter contre la pauvreté à Kaffrine (technicien)

Dianké-Souf (Malém Hodar), 11 fév (APS) - L’Organisation non gouvernementale ‘’Trees for the future’’ (planter des arbres, changer la vie), installée à Kaffrine en 2019, veut lutter contre la pauvreté et la dégradation des forêts dans cette région du centre, a indiqué, mardi, un technicien de l’ONG, Babacar Diao.
 
Il s’entretenait avec des journalistes, au terme d’une visite de terrain effectuée par le maire de Dianké-Souf, Seydou Ndiaye, pour voir les réalisations de l’ONG dans sa commune. La délégation a visité les fermes agricoles du village de Médina Sy où s’activent 120 femmes.
 
Dans la région de Kaffrine, l’ONG ‘’Trees for the future’’ intervient dans les communes de Dianké-Souf et de Boulel. 
 
Les villages de Médina Sy, de Boulayda et de Type Saloum sont les bénéficiaires pour la première commune citée. A Boulel, les villages couverts par les activités de l’ONG américain sont Touba Tawfekh, Médina Kandja, Darou Salam femmes et Euléy.
 
L’ONG ’’frees for the future’’ travaille avec 250 femmes à Kaffrine, dont 120 à Dianké-Souf et 130 à Boulel. 
 
‘’Le projet vise à lutter contre la pauvreté et contre la dégradation de la forêt. Avec les femmes, le projet a implanté pas mal d’arbres dans les champs où s’activent ces dernières pour augmenter la protection du sol, afin de limiter le phénomène d’érosion et de l’environnement. ’’, a expliqué M. Diao.
 
’’Le projet appuie les femmes en semences et en arbre fruitiers. Nous les aidons à mieux maîtriser le maraîchage’’, a-t-il encore souligné, rappelant que son ONG a également distribué aux différentes femmes des arrosoirs, des râteaux, pelles et brouettes ainsi que des pompes. 
 
Selon lui, l’ONG ‘’Trees for the future’’ accompagne les femmes afin qu’elles puissent mettre en place des champs modèles qui leur permettront de subvenir à leur besoin. 
 
’’Nous sommes contentes de la venue de ce projet américain dans notre localité. (…) Tous les jours, nous nous dirigeons vers les champs. Nous espérons avec nos champs avoir de quoi nourrir et entretenir nos enfants’’, a réagi Anta Sarr, une femme du village de Médina Sy, dans la commune de Dianké Souf.
 
’’Le projet est en train de réduire de manière considérable le chômage des femmes à Dianké-Souf. Nos femmes ne cultivaient que pendant la saison des pluies. Et, aujourd’hui, grâce au projet Trees for the future, elles sont tous les jours dans leurs champs’’, s’est pour sa part félicité Assane Diouf, conseiller municipal.
 
Le maire de Dianké-Souf, Seydou Ndiaye a salué l’intervention de l’ONG ‘’Trees for the future’’ dans sa commune, promettant d’appuyer davantage les femmes bénéficiaires afin qu’elles puissent atteindre leur objectif.
 
L’ONG ‘’Trees for the future’’ a été créé en 1989. Au Sénégal depuis 2003, elle intervient dans les régions de Kaffrine et Kolda pour une durée de quatre ans (2019-2023). 
 
 
 

MNF/MD/OID