Une certification des produits agricoles bio expérimentée dans les Niayes
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-BIO

Une certification des produits agricoles bio expérimentée dans les Niayes

Thiès, 21 avr (APS) - La Fédération nationale pour l’agriculture biologique (FENAB) a mis en place un système participatif de garantie (SPG) pour la certification des produits biologiques, qui seront vendus sous le label "Bio Sénégal", a indiqué, samedi, son président Doudou Diop.
 
L’agriculture biologique est un mode de production sans utilisation de produits chimiques de synthèse, notamment les pesticides.
 
D’une durée de 10 ans, ce projet de mise en place d’un SPG, en est à sa deuxième année d’exécution. Dans sa première phase de 3 ans, il sera concentré dans la zone des Niayes, pour les produits maraîchers et fruitiers, a relevé M. Diop, lors de l’ouverture d’une foire destinée à promouvoir l’agriculture bio.
 
La rencontre qui se tenait à la Promenade des Thièssois, avait enregistré la présence notamment de producteurs, de représentants des services techniques de l’Etat, de l’ISRA, entre autres.
 
Cette initiative appuyée par l’ONG suisse HEKS/EPER, ciblera "500 producteurs répartis dans 12 organisations membres de la FENAB", a indiqué Doudou Diop.
 
Le Système de garantie participatif aide à mettre en place un "label bio unique" dont le processus de certification impliquant les différents acteurs des filières agricoles que sont les producteurs, commerçants intermédiaires, détaillants grossistes et consommateurs.

L’implication des ONG du secteur agricole biologique, des services techniques et des instituts techniques et de recherche est aussi indispensable.
 
Le SPG est une "alternative" à la certification par tiers, appliquée par des organismes européens et érigée en règle au Sénégal, bien qu’elle soit "très coûteuse par rapport aux revenus des producteurs biologiques", a noté Doudou Diop.
 
Pour le président de la FENAB, le SPG contribue à la politique de sécurité alimentaire prônée par le gouvernement du Sénégal, qui vise à atteindre l’autosuffisance alimentaire.

Il promeut, a-t-il ajouté, ’’une agriculture biologique permettant une bonne production avec une longue durée de conservation des produits et de préserver la biodiversité’’.
 
Le projet travaille aussi à l’amélioration des revenus des petits producteurs, en leur permettant de vendre leurs produits de qualité "à juste prix".
 
La mise en place de SPG aura comme autre avantage, d’augmenter le capital confiance des producteurs auprès du consommateur, afin qu’il accepte d’acheter à "juste prix" les produits qu’ils proposent, explique-t-il.
 
Cette foire est l’occasion pour les producteurs ayant été encadrés par le SPG, de présenter leurs produits et pour ceux d’entre eux qui ont respecté le cahier de charge d’être certifiés.

ADI/ASB/SBS