Un atelier sur le Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan s’ouvre ce matin
APS
SENEGAL-MONDE-ALIMENTATION

Un atelier sur le Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan s’ouvre ce matin

Dakar, 20 sept (APS) - Dakar abrite à partir de ce mardi, et ce pour la première fois, un atelier international sur le Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan, annonce un communiqué de presse parvenu à l’APS.
 
Cette rencontre de trois jours se tiendra à l’hôtel Sokhamon, précise la même source. Co-organisée par la ville de Dakar et la Fondation italienne ACRA, elle ‘’verra la participation des six villes d’Afrique signataires du Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan (MUFPP) et tentera d’apporter des éléments de réponses sur les politiques alimentaires des villes’’.

C’est lors de l’exposition universelle de Milan, organisée en octobre 2015 sur le thème +Nourrir la Planète, Energie pour la Vie+, que ‘’l’adoption par plusieurs villes du Pacte de politique alimentaire urbaine initiée par la municipalité de Milan a été effective’’.
 
Son objectif consiste à ‘’proposer des options stratégiques et alternatives aux villes, désirant mettre en place des systèmes alimentaires plus durables, d’échanger des idées et des cas de bonnes pratiques sur le système alimentaire alternatif durable dans les politiques urbaines’’. 

L’atelier de Dakar est ‘’organisé avec l’appui de l’Union européenne et vise à informer et sensibiliser la ville de Dakar sur le Pacte de politique alimentaire urbaine de Milan (MUFPP), à favoriser l’intégration de ce processus dans les politiques de la ville +en développant un contexte favorable à une action effective+, à partager les expériences de terrain dans les villes subsahariennes et présenter des cas de bonnes pratiques’’, etc

Il se propose notamment pour but d’’’aider quelques villes africaines, signataires du Pacte, en l’occurrence Abidjan (Côte d’Ivoire), Brazzaville (Congo), Douala (Cameroun), Ndjamena (Tchad), Niamey (Niger), Nouakchott (Mauritanie) et Dakar (Sénégal) à mettre en œuvre des pratiques concrètes pour réaliser les objectifs à court terme en favorisant l’échange et le transfert de compétences’’.

Il cherche également à les aider à "définir les indicateurs appropriés au contexte subsaharien, identifier les outils pour la durabilité des initiatives (économiques, sociales et environnementales) et préparer la participation africaine au Forum de Rome sur les politiques alimentaires’’.

ASG