Société des cultures légumières : Innocence Ntap Ndiaye souligne l’importance du dialogue social
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-SOCIAL

Société des cultures légumières : Innocence Ntap Ndiaye souligne l’importance du dialogue social

Diama (Saint-Louis), 8 mai (APS) - Les techniques de négociation collective et de dialogue social au sein des entreprises permettent d’éviter les conflits, a souligné, mercredi à Diama, la présidente du Haut conseil du dialogue social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye.
 
Le dialogue permet d’apaiser "le climat social au sein des entreprises", a dit Mme Ndiaye, à l’ouverture d’une session de renforcement de capacité des partenaires sociaux de la Société des cultures légumières (SCL), située dans la commune de Diama.
 
Elle a insisté sur les "opportunités" qu’offre le dialogue social en vue d’avoir un climat apaisé dans les entreprises.
 
Cette session de formation permet aux partenaires sociaux de la SCL d’explorer une des facettes du dialogue social qu’est "le renforcement des capacités, sans lesquelles, toute perspective de promotion durable du dialogue social est compromise", a dit Innocence Ntap Ndiaye.
 
Elle a indiqué que le HCDS a déjà initié des formations de renforcement de capacité pour les entreprises évoluant dans le secteur de l’extraction minière, des industries alimentaires, de télécommunications, de la banque, de l’agriculture et de l’éducation.
 
Le secteur l’agriculture permet de valoriser les terres, de créer des emplois, de réduire le déficit de la balance commerciale, a souligné Innocence Ntap Ndiaye. 
 
"Face à de tels enjeux, pour relever les défis y inhérents, il convient de créer les conditions pour concilier le progrès social du capital humain et la productivité des entreprises", a-t-elle dit.
 
Elle a invité les travailleurs de la SCL à "s’approprier" tous les mécanismes du dialogue social, tout en se dotant d’un comité du dialogue social.
 
"La finalité du partenariat que nous allons développer avec la société SCL et d’autres entreprises agricoles, c’est d’œuvrer pour l’adoption d’une convention collective spécifique pouvant accroitre la compétitivité des entreprises évoluant dans le secteur agricole", a-t-elle noté.    
 
Durant la formation, les travailleurs de la SCL seront outillés sur le processus d’institutionnalisation du dialogue social et sur les quatre piliers du travail décent qui se traduit par l’accès à un travail productif et convenablement rémunéré, a souligné la présidente du HCDS.
 
Les participants aborderont également la thématique relative à la dynamique et à la gestion des conflits au sein de l’entreprise.
 
Pour le directeur de la SCL, Mickael Laurent, il est important que son entreprise qui compte 3500 travailleurs "s’active à mettre en place des mécanismes de dialogue et de prévention des conflits pour favoriser un bon climat social au sein de la société".


BD/OID/ASB