Sédhiou : réception de deux fermes villageoises
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Sédhiou : réception de deux fermes villageoises

Sédhiou, 15 fév (APS) - Le projet d’appui à la réduction de la migration à travers la création d’emplois ruraux au Sénégal (PACERSEN) a procédé à la réception de deux fermes villageoises "Naatangué" dans les localités de Kandemba et Dandone, dans les départements de Bounkiling et Sédhiou respectivement.
 
Dix vaches de race jersiaire en provenance de la France ont été introduites dans chacune de ces exploitations.
 
L’introduction de ces vaches contribuera à la création d’emplois directs et indirects, mais aussi à l’amélioration de la qualité génétique des bovins dans la zone sud du Sénégal, avec de meilleurs rendements de production laitière. 
 
Le PACERSEN, d’un montant de six millairds CFA, travaille dans une perspective de création d’emplois ruraux pour la fixation des jeunes, en particulier les migrants de retour et leur insertion, en promouvant diverses activités agricoles avec une multitude de modèles de fermes. 

Le projet est financé par le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne et mis en œuvre par l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID), en partenariat avec l’Agence nationale d’insertion et de développement agricole (ANIDA) du Sénégal.
 
"Notre objectif est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie (…) dans le monde rural, réduire la migration irrégulière, lutter contre la pauvreté et soutenir la résilience tout en créant des emplois et des richesses dans les zones d’intervention", a expliqué Aly Gaye, coordonnateur national du PACERSEN. 
 
Il intervenait dans le cadre d’une tournée de réception et d’introduction des vaches jersiaires.
 
Il a rappelé qu’il est prévu la réalisation de 30 fermes familiales, d’une ferme "Waar Wi" et 10 fermes villageoises, autant de leviers sur lesquels pourront s’appuyer les femmes pour assurer leur autonomisation et freiner l’émigration clandestine. 
 
Le programme prévoit également la réalisation d’une vingtaine de kilomètres de pistes rurales.
 
Selon le maire de la commune de Ndiamalatyel Aboubacar Diallo, ces fermes matérialisent la "vision" du chef de l’Etat Macky Sall pour la correction des "inégalités sociales" et la "création d’emplois locaux". 

OB/ASG/BK