Mise en place des semences et des intrants : démarrage satisfaisant à Saint-Louis
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Mise en place des semences et des intrants : démarrage satisfaisant à Saint-Louis

Saint-Louis, 20 juin (APS) - La mise en place des semences et des intrants a démarré "de manière satisfaisante’’ dans la région de Saint-Louis, avec 200 tonnes d’arachide déjà reçues sur les 210 tonnes prévues, a assuré mardi le directeur régional du développement rural (DRDR) de Saint-Louis, Mamadou Baldé. 
 
La quantité de graines reçue correspond à 95 pour cent du tonnage attendu pour les trois départements que sont Saint-Louis, Dagana et Podor. 
 
Il a précisé que c’est de l’arachide décortiquée qui sera mise à la disposition des agriculteurs et paysans de ces trois départements. Saint-Louis et Dagana recevront chacun 100 tonnes, contre 10 tonnes pour Podor.
 
Les semences d’arachide sont constituées de la variété 55/437, très actives pour boucler son cycle avec une pluviométrie moyenne.
 
Pour les autres spéculations, la Direction régionale du développement rural (DRDR) a reçu 390 tonnes pour le programme ‘’niébé’’ (haricot). Pour le maïs, 50 tonnes sont disponibles, alors que pour le sorgho, 45 tonnes sont mises en place.
 
Mamadou Baldé a annoncé que pour la distribution de l’engrais pour l’hivernage, les opérations vont démarrer ‘’dans une semaine’’, avec un objectif de 12.000 tonnes d’urée et 7500 tonnes d’engrais ‘’DAT’’. Il s’agit d’engrais destinés spécialement à la riziculture dans la vallée du fleuve Sénégal, surtout dans les départements de Dagana et Podor.
 
Pour les autres formules triple 15 adaptées aux cultures du maïs, 315 tonnes sont mise en place pour les trois départements de Saint-Louis, là où pour l’arachide formule 6/20/10, ce sont 150 tonnes qui sont réceptionnées. Pour ce qui est de la formule mil 15/10/10, la DRDR a mis en place 50 tonnes.
 
Mamadou Baldé assure que tous les fournisseurs agréés vont prendre toutes les dispositions nécessaires à la bonne mise en place et la distribution des intrants avant le démarrage de l’hivernage.
 
Il a signalé que les préfets et sous-préfets de la région ont pris des arrêtés pour la mise en place des commissions de réception, de vente et de distribution des intrants et matériels agricoles. ‘’Dans la région de Saint-Louis, les prévisions affichent une année humide avec une pluviométrie acceptable’’, a-t-t-il ajouté.
 
En ce qui concerne la situation phytosanitaire, un comité de veille et de surveillance contre les oiseaux et les rats est déjà à pied d’œuvre avec l’appui de la Direction de la protection des végétaux (DPV). Par ailleurs, les sept unités de traitement entre Saint-Louis et Matam assurent le travail, avec déjà 22 sorties effectuées, a souligné Mamadou Baldé.
 
‘’429 litres de produits ont été déjà pulvérisés dans toute la zone, avec l’appui d’un hélicoptère, au niveau des zones difficiles, ce qui fait qu’on a aujourd’hui une situation aviaire globalement calme’’, s’est-il réjoui.

BD/ASG/OID