Saint-Louis : des mesures en vue pour interdire toute sortie de matériel agricole et de riz paddy du territoire national
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Saint-Louis : des mesures en vue pour interdire toute sortie de matériel agricole et de riz paddy du territoire national

Saint-Louis, 3 juin (APS) - Le gouverneur de la région de Saint-Louis, Alioune Aïdara Niang, a souligné mardi que toutes les ‘’mesures nécessaires’’ seront prises afin ‘’d’interdire’’ la sortie du territoire sénégalais du matériel agricole subventionné par l’Etat et du riz paddy produit dans la vallée du fleuve Sénégal.
 
‘’Un arrêté sera pris pour interdire toute sortie de matériels subventionnés et de riz paddy du territoire national, et les forces de sécurités seront mises à contribution pour arrêter les fautifs qui ne respecteraient pas cette interdiction’’, a-t-il averti.
 
Alioune Aïdara Niang s’exprimait à l’issue de la réunion sur le suivi du Programme national d’autosuffisance en riz (PNAR) et la Commission régionale de sélection, de supervision, de contrôle, de distribution et de suivi des matériels agricoles subventionnés. 
 
Lors de la rencontre, les problèmes soulevés par les acteurs et producteurs de l’Interprofession de la filière riz ont tourné autour de la réalisation de pistes de production, du drainage des eaux, de la lutte anti-aviaire, l’accès à l’information, la construction de magasins de stockage, et l’accès aux financements, etc.
 
Selon le gouverneur de Saint-Louis, un financement de 8,8 milliards de francs a été consenti par la Caisse nationale de crédit agricole (CNCAS) pour accompagner les producteurs de la vallée, lesquels ont remboursé 7,3 milliards, soit 89 % de la dette totale.
 
Concernant l’engrais, il a précisé que sa mise en place a été réalisée à 95 pour cent, et annoncé qu’un avion sera affrété vers les zones de la vallée du fleuve Sénégal touchées par la pression aviaire, afin d’atténuer les dégâts et soulager les producteurs.
 
Il s’est par ailleurs appesanti sur la nécessité d’avoir des moissonneuses-batteuses pour bien terminer les récoltes de cette saison. 
 
Pour la campagne 2018, 47.000 hectares ont été emblavés, alors que l’objectif était de 28.000 hectares, a-t-il relevé.
 
Alioune Aïdara Niang a aussi dit que la distribution du matériel agricole aux producteurs, se fera selon les critères définis et sur la base du niveau de production de chaque agriculteur. 

BD/ASG/AKS