Saint-Louis : la plateforme multi-acteurs du PARIIS installée
APS
SENEGAL-AGRICULTRE-INNOVATION

Saint-Louis : la plateforme multi-acteurs du PARIIS installée

Saint-Louis, 13 oct (APS) - L’adjointe au gouverneur de Saint-Louis (nord), chargée des questions de développement de la région, Fatou Makhtar Fall Faye, a procédé jeudi à l’installation officielle de la plateforme multi-acteurs (PMA) dédiée à la gestion des connaissances, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’appui régional à l’initiative pour l’irrigation au Sahel (PARIIS).
 
Le PARIIS compte sur la maîtrise de l’eau pour apporter de nouvelles solutions dans le domaine de l’irrigation, a-t-elle rappelé en présence du directeur régional du développement rural (DRDR) de Saint-Louis et de représentants de la SAED, la Société d’aménagement des terres du delta du fleuve Sénégal.
 
Des représentants de l’ANCAR, l’Agence nationale de conseil agricole et rural, des élus locaux et producteurs de la région de Saint-Louis étaient également présents à cette cérémonie d’installation de la PMA. 
 
Selon Fatou Makhtar Fall Faye, le PARIIS va promouvoir les investissements destinés au secteur de l’irrigation, d’où la nécessité de créer une interactivité entre les acteurs concernés, ‘’afin de pouvoir guider le projet à son terme, jusqu’en 2024’’.
 
L’atelier de lancement du PARIIS, tenu à Saint-Louis, avait permis de revenir sur les actions mises en œuvre par le projet dans six pays du Sahel, dont le Sénégal. La région de Saint-Louis a été choisie comme zone d’intervention prioritaire du PARIIS, a indiqué le coordonnateur du projet, Aly Sané Niang.
 
Au Sénégal, les objectifs du projet consistent à ‘’développer sensiblement’’ les périmètres irrigués dans le nord, afin de ‘’promouvoir des investissements durables par la mise en place de cette plateforme multi-acteurs dédiée à la gestion des connaissances’’, a indiqué M. Niang
 
‘’Nous voulons des acteurs capables de développer le système et de le mettre en œuvre de manière durable’’, a-t-il ajouté.
 
Pour ce faire, cette plateforme se veut un cadre d’échange et de concertation de tous les acteurs de la région de Saint-Louis, ce qui leur permettra de donner des orientations et de déceler les difficultés, pour enfin proposer des solutions et arriver aux meilleures pratiques d’irrigation, selon Aly Sané Niang.
 
Le Projet d’appui régional à l’initiative pour l’irrigation au Sahel concerne des pays membres du CILSS, le Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad.
 
Le PARIIS-Sénégal, placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, opte pour une approche régionale basée sur le concept de ‘’solutions d’irrigation’’, qui repose sur le caractère multidimensionnel des réponses à apporter aux enjeux de développement de l’irrigation.
 
Cette stratégie doit aboutir à une agriculture irriguée productive, durable et rentable, capable d’impulser la création d’emplois et de garantir la sécurité alimentaire, un document d’information du PARIIS.
 
Il s’agira également d’améliorer les capacités de planification, d’investissement et de gestion des parties prenantes et d’accroître les superficies aménagées pour la performance des systèmes, dans les zones d’intervention, à Diourbel, Fatick, Kaffrine, Kaolack (centre), Kolda, Sédhiou, Ziguinchor (sud), Tambacounda (est), Thiès (ouest), Saint-Louis et Matam (nord), selon la même source.


BD/BK/ESF