Réforme des CCIA : les futures structures vont travailler ensemble (président UNCCIAS)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Réforme des CCIA : les futures structures vont travailler ensemble (président UNCCIAS)

De l’envoyé spécial de l’APS : Amadou Samba Gaye
 
Paris, 1er mars (APS) - Le président de l’Union nationale des chambres de commerce, d’industries et d’agriculture du Sénégal (UNCCIAS), Serigne Mboup, a promis que la future chambre d’agriculture du Sénégal (CAS) et la chambre nationale de commerce, d’industrie et de services vont travailler ensemble (CCIR).
 
Les chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture (CCIA) "vont vers d’importantes réformes" qui vont se traduire notamment par la création d’une chambre d’agriculture distincte des actuelles CCIA, a rappelé M. Mboup au Salon international de l’agriculture (SIA) 2018.
 
S’exprimant lors de la journée dédiée à l’UNCCIAS, partenaire du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural dans la participation sénégalaise à ce salon, il a loué le rôle du gouvernement et de l’Etat sénégalais, dans la mise en œuvre de cette réforme.
 
"En deux ans, la loi est prête. C’est une performance", s’est-il réjoui, soulignant l’important rôle que jouent les opérateurs économiques et le poids considérable que pèsent les agriculteurs au Sénégal.
 
La nécessité pour les futures structures consulaires de travailler ensemble a également été soulignée par Abdoulaye Thiam, le secrétaire général de la chambre de commerce de Kaolack. "Même après la réforme, on sera tenu de travailler ensemble", a-t-il souligné.
 
Le processus de mis en place de la chambre d’agriculture a été lancé en septembre 2015. Un comité de pilotage avait alors été mis en place pour impulser et fixer les orientations stratégiques de ce processus.
 
Le 6 février 2017 marque l’adoption de la loi créant la chambre nationale de commerce, d’industrie et de services et des chambres régionales de commerce, d’industrie et de services.
 
Selon Abdoulaye Thiam de la chambre de commerce de Kaolack, la première chambre de commerce au Sénégal a vu le jour en 1870, soit depuis 150 ans. Mais ce n’est qu’à partir de 1980 qu’elles ont commencé à être dirigées par des Sénégalais.

ASG/ASB/OID