Projet de renforcement de la sécurité alimentaire nutritionnelle, exemple de ’’réussite’’ à Fimela (ministre)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-COLLECTIVITES

Projet de renforcement de la sécurité alimentaire nutritionnelle, exemple de ’’réussite’’ à Fimela (ministre)

Fimela, 27 août (APS) - Le Projet de renforcement de la sécurité alimentaire nutritionnelle et de la résilience face aux chocs climatiques par une approche territoriale constitue "un exemple de réussite" à Fimela, une commune rurale de la région de Fatick, a affirmé le ministre des Collectivités territoriales, du Dveloppement et de l’Aménagement des territoires, Oumar Guèye. 

"Ce projet pilote est un exemple de réussite à Fimela dans la combinaison des orientations et objectifs du Plan Sénégal émergent (PSE) et de l’Acte III de la décentralisation", a magnifié le ministre.
 
Il s’exprimait lundi peu après avoir visité plusieurs sites de la commune de Fimela pour s’enquérir des réalisations du Projet de renforcement de la sécurité alimentaire nutritionnelle et de la résilience face aux chocs climatiques par une approche territoriale. 
 
Ce projet pilote est une initiative de coopération technique entre la FAO et le ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des territoires.

Depuis son démarrage en 2016, il cherche à renforcer les capacités des autorités territoriales et des acteurs locaux dans le contexte du Système alimentaire territorial (SAT).
 
"Après quelques années de mise en œuvre dans la commune de Fimela, nous avons un résultat qui montre que Fimela est une parfaite illustration d’une réussite dans la combinaison des objectifs du PSE et de l’acte III de la décentralisation", a insisté Oumar Guèye.
 
Il a insisté sur les riches enseignements tirés de la visite, avant d’ajouter : "Nous voulons que ce que nous avons vu ici à Fimela soit également quelque chose qui puisse toucher le maximum de collectivités territoriales du Sénégal."

Selon lui, "les bons exemples de pratique sont à montrer, les bonnes pratiques à diffuser, il faut toujours partir d’un exemple de réussite".
 
"En rapport avec l’Association des maires du Sénégal (AMS),
la Direction de la promotion du développement territoriale, nous allons travailler avec le maximum de collectivités territoriales et la FAO en vue de diffuser les bonnes pratiques de ce projet", a-t-il promis.
 
Compte tenu des "importants résultats obtenus", il a exhorté "la
FAO à accompagner" son ministère "pour la consolidation et la mise à l’échelle de ce projet dans plusieurs collectivités territoriales du Sénégal". Il a souligné que le but est de "partager cette approche innovante et futuriste de Système alimentaire territorialisé (SAT) basée sur l’interconnexion commune et rurale mais aussi urbaine". 
 
"Les résultats démontrent que ce projet est en phase avec l’acte
III de la décentralisation et le Plan Sénégal émergent (PSE) en ses axes 1 et 2 eu égard aux orientations stratégiques relatives à la transformation structurelle de l’économie, au développement durable et à la protection sociale", a-t-il encore insisté.
 
Oumar Guèye s’est félicité de l’excellente collaboration entre la FAO et le Sénégal et a magnifié le choix porté sur le Sénégal pour abriter le siège sous-régional de cet organisme international.
 
Le coordonnateur du Bureau sous-régional de la FAO pour l’Afrique de l’Ouest et représentant de la FAO au Sénégal, le Dr Gouantoueu Robert Guei, et les autorités administratives et locales de la région ont pris part à la visite des réalisations.


AB/ASG/BK