Podor : Les maires invités à s’engager dans la mise en œuvre de projets innovants
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Podor : Les maires invités à s’engager dans la mise en œuvre de projets innovants

Saint-Louis, 26 août (APS) - Paul marie Faye, ingénieur délégué de la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres de la vallée du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED), a invité mercredi, les acteurs économiques du département de Podor à s’engager pour la réussite de la deuxième phase des projets innovateurs qui seront mis en œuvre dans cette collectivité territoriale du nord du pays.
 
La mise en œuvre de ces projets permettra d’assurer ’’une sécurité alimentaire grâce à l’agriculture irriguée’’, a dit l’ingénieur, soulignant que cette deuxième phase vient à son heure, des années après les Plans d’occupation et d’affectation des sols (POAS).
 
Paul Faye s’exprimait lors d’un atelier d’échange et d’évaluation du projet d’appui intercommunautaire dans le département de Podor.
 
Il a souligné que la première phase a permis d’assurer une sécurisation du foncier et le renforcement des capacités des acteurs locaux, ce qui a permis aux communes du département de disposer d’outils pour la maîtrise de l’information foncière, ’’un enjeu majeur pour le développement économique des terroirs’’.
 
Selon l’ingénieur délégué de la SAED, la première phase du projet a également permis de ’’réaliser des marchés hebdomadaires, des magasins de stockage, des quais d’embarquement, des jardins maraîchers et des parcs de vaccination’’.
 
Le fonds d’appui intercommunautaire, en cours d’exécution, a motivé la tenue de l’atelier dont l’objectif est de créer ’’une synergie d’actions pour le développement économique des collectivités locales’’.
 
Pour Khassim Malick Sarr, coordonnateur du projet Agriculture irriguée et développement économique des territoires ruraux du département de Podor, l’atelier qui réunit l’ensemble des acteurs, les maires et le percepteur, a permis d’évaluer le fonds d’appui intercommunautaire estimé à plus d’un milliard de francs CFA.
 
Selon lui, ce fonds innovant de l’Etat du Sénégal et de l’Agence française de développement (AFD) est exécuté par la SAED dans le cadre de ’’l’amélioration de la sécurité alimentaire’’.
 
Il est aussi destiné à réaliser ’’des investissements à caractère économique dans les filières agricoles et pastorales pour accompagner les communes dans le développement local’’.
 
L’atelier permet d’échanger avec l’ensemble des acteurs notamment les maires et les comptables des communes.
 
Le responsable du projet s’est félicité de la forte mobilisation et la participation des acteurs, ce qui permettra à l’issue de cette rencontre de mettre sur pied ’’une feuille de route’’.
 
’’Il était important de discuter et de trouver des solutions aux difficultés rencontrées, afin de pouvoir préparer la seconde phase de génération du fonds d’appui intercommunautaire’’, a-t-il dit.
 
Thierno Kalidou Ndiaye, maire de la commune de Gamadji Saré, et Demba Bâ, maire de la commune de Médina Ndiathbé, ont, au nom des acteurs du département de Podor, salué la tenue de cette rencontre. 
 
Le projet a atteint un objectif de réalisation de plus de 60% malgré quelques difficultés dans l’exécution des projets de jardins maraîchers, ont-ils fait part.
 
Les maires des communes bénéficiaires, Médina Ndiathbé, Fanaye, Doumga Lao, Gamadji Saré, entre autres, ont également salué l’avènement de la deuxième phase du projet.
 
BD/OID/ASB