Plus de 4 milliards CFA à l’OMVS pour le développement des filières semencières
APS
SENEGAL-AFRIQUEE-ITALIE-AGRICULTURE

Plus de 4 milliards CFA à l’OMVS pour le développement des filières semencières

Dakar, 12 fév (APS) - L’Italie va accorder au Projet d’appui au développement des filières semencières dans le bassin du fleuve Sénégal (PAFISEM) une subvention de 4 milliards 591 millions de francs CFA, soit 7 millions d’euros, aux termes d’une convention signée vendredi avec l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS).
 
La convention portant sur l’octroi de cette subvention a été signée par l’ambassadeur d’Italie au Sénégal, Giovanni Umberto De Vito, et le Haut-commissaire de l’OMVS, Hamed Diane Séméga.
 
"La signature de la présente convention constitue une étape importante dans la coopération entre l’Italie et les Etats membres de l’OMVS que sont la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal", a déclaré Diané Séméga.
 
Selon lui, la signature de cette convention "consacre la volonté de l’Italie d’appuyer l’OMVS et ses Etats membres dans la recherche de la sécurité alimentaire, le développement économique et l’intégration régionale".
 
Il a fait état de "relations solides" que l’Italie a tissées avec l’OMVS et les Etats membres de cette organisation sous-régionale ces dernières années.
 
"Avec ce financement, d’un montant global de 7 millions d’euros, l’Italie veut aussi renforcer son engagement au sein de l’Alliance pour le Sahel et pour le développement des pays de la sous-région", a expliqué Giovanni Umberto De Vito, l’ambassadeur de l’Italie au Sénégal.
 
Il est revenu sur les objectifs du Projet d’appui au développement des filières semencières dans le bassin du fleuve Sénégal, qui s’inspire d’une démarche de développement local visant à assurer aux jeunes et aux femmes des communautés locales bénéficiaires la maîtrise de leurs actions de développement. 
 
"La mise en œuvre de ces actions reposera sur une approche prenant en compte les aspects genre et de renforcement de capacités des hommes, femmes et personnes handicapées des communautés", a indiqué le diplomate.
 
"Avec cette initiative, a-t-il ajouté, nous voulons finalement créer les conditions pour favoriser l’intérêt d’autres partenaires et donateurs envers l’OMVS, pour appuyer son engagement, à côté des secteurs prioritaires comme les infrastructures hydriques et l’énergie, mais aussi en faveur de la sécurité alimentaire des populations du bassin du fleuve Sénégal".
 
Le projet dont la mise en œuvre sera assurée par l’OMVS est financé par l’Agence italienne pour la coopération au développement (AICS).
 
Selon un communiqué de presse remis aux journalistes, environ "10. 600 bénéficiaires directs" sont concernés par les activités de ce projet dont l’impact devrait contribuer à garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour environ 5.700.000 personnes vivant dans le bassin du fleuve Sénégal.
 
Il cible les quatre bassins du fleuve Sénégal, à savoir la haute Guinée, précisément la région de Kankan, la région (Willaya) de Trarza en Mauritanie, la région de Kayes au Mali et la région de Saint-Louis au Sénégal.

SG/BK/AD/ASG