Plaidoyer pour plus d’implication des producteurs dans les programmes étatiques
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Plaidoyer pour plus d’implication des producteurs dans les programmes étatiques


+++De l’envoyé spécial de l’APS : Pape Ousmane Ngom+++

 
Paris (France), 1er mars (APS) – Le président du comité de pilotage de la nouvelle fédération des plateformes paysannes, Serigne Moustapha Sylla, a invité, mercredi à Paris, les pouvoirs publics à davantage impliquer les producteurs dans la réflexion et la conception de programmes et projets qui leur sont destinés.
 
"Les pouvoirs publics doivent impliquer les producteurs dans les réflexions sur la mise en œuvre de nouveaux programmes et projets", a soutenu M. Sylla, regrettant le fait que "les producteurs sont toujours les derniers à être informés d’un programme, alors que ça devrait être le contraire".
 
Serigne Moustapha Sylla, qui s’entretenait avec l’APS en marge du 54-e Salon international de l’agriculture de Paris (SIA), a appelé à faire de sorte que "la voix des acteurs porte dans les instances de décision".
 
"Le constat est que les producteurs qui sont à l’Assemblée nationale, au Conseil économique, au Haut Conseil des collectivités territoriales y sont par la politique et non par le choix de leurs collègues qui constituent 75% de la population", a déploré Serigne Moustapha Sylla.
 
Le président du comité de pilotage de la Fédération des plateformes paysannes, mise sur pied le 31 janvier dernier, a souhaité davantage de sensibilisation des acteurs sur l’importance de la modernisation du secteur de l’agriculture et la mise à la des plateformes de quotas pour les programmes d’autosuffisance alimentaire.
 
La fédération a été créée par 4 des 6 plateformes qui existent au Sénégal, le Mouvement sénégalais pour le développement (MSD) de Serigne Moustapha Sylla, les Forces paysannes d’Aliou Dia, la Confédération paysanne d’Arona Ka et l’Union des paysans, pasteurs et pêcheurs de Modou Mané Guèye.
 
"Nous avons mis sur pied cette fédération pour unir nos forces. Comme ça se fait partout dans le monde, les entreprises se solidarisent, les partis politiques créent des alliances, les syndicats également", a dit M. Sylla, estimant que c’est d’autant plus utile que "nous défendons tout le monde rural".
 
"Nous voulons être une seule voix, le seul interlocuteur de l’Etat, d’autant que 80% des projets du Plan Sénégal émergent nous sont destinés", a souligné le président du comité de pilotage de la Fédération des plateformes paysannes.
 
Par ailleurs, Serigne Moustapha Sylla a invité l’Etat à, au-delà du SIA, appuyer et accompagner les producteurs sénégalais pour les autres salons qui se tiennent en Italie, en Espagne, aux Etats-Unis, etc.

PON/ASB/ASG