PARERBA : près de 1300 bénéficiaires (superviseur)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

PARERBA : près de 1300 bénéficiaires (superviseur)

Toubacouta, 20 sept (APS) - Prés de 1300 jeunes et femmes ont bénéficié des retombées du Projet d’appui à la réduction de l’émigration rurale dans le bassin arachidier (PARERBA) dans la région de Fatick, a-t-on appris lundi de son superviseur régional, Abdallah Camara. 
 
’’Aujourd’hui, près de 1300 jeunes et femmes bénéficient de notre accompagnement et sont restés dans leurs terroirs pour gagner leur vie’’, a dit M. Camara dans un entretien accordé à l’APS.
 
Ces jeunes et femmes étaient de potentiels candidats à l’émigration rurale ou clandestine mais avec l’accompagnement du projet en créant des emplois, ils ont finalement renoncé à partir, a-t-il soutenu.
 
’’Pour cela, a-t-il expliqué, nous avons créé des emplois en investissant plusieurs milliards de francs CFA pour aménager des périmètres agricoles qui répondent à des normes élevées avec un forage intégré pour disposer de l’eau toute l’année’’.
 
Le PARERBA a par ailleurs appuyé en rapport avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) des migrants de retour afin de les fixer dans leurs terroirs, a-t-il souligné.
 
A titre d’exemple, ’’certains jeunes bénéficiaires du programme gagnent dans nos périmètres aménagés sur quatre mois entre un million ou plus d’un million deux cent mille francs CFA’’, a-t-il fait part.
 
Il a précisé que le revenu minimum pour un travailleur bénéficiaire est de 50 000 francs CFA.
 
Pour une meilleure gestion des périmètres agricoles aménagés, ’’nous regroupons les jeunes et les femmes en coopératives’’, a-t-il encore expliqué.
 
Lancé en 2017, le programme a pratiquement atteint 90% de ses objectifs et de ses cibles en matière de création d’emplois, a indiqué M. Camara. 
 
Néanmoins, il a appelé les jeunes à rejoindre le projet car sur ces 90%, seuls 30% sont des jeunes.
 
’’C’est une difficulté qui est là, nous demandons donc aux jeunes de venir rejoindre gratuitement ce projet dans son volet production, et transformation agro-alimentaire’’, a-t-il plaidé.
 
L’intervention du projet se fait gratuitement avec l’accompagnement de techniciens sur des périmètres aménagés, a souligné le superviseur régional.
 
Le consortium World vision/PARERBA a la charge de mettre en œuvre le projet PARERBA, qui intervient dans les régions de Fatick, Kaolack et Kaffrine.


AB/OID/ASB