La région de Louga est à 70% dans la mise en place de semences d’arachide et de Niébé (DRDR)
APS
SENEGAL-AGRICUTURE

La région de Louga est à 70% dans la mise en place de semences d’arachide et de Niébé (DRDR)

Louga, 3 juin(APS) - La région de Louga est à 70% de mise en place de semences de Niébé et d’arachide, a rassuré, jeudi à Louga, le directeur régional du développement rural (DRDR), Jean Paul Bampoky.

 
‘’Nous sommes bien lancés. Les opérateurs ont commencé la mise en place des semences. La semaine dernière nous étions à 35% de mise en place de semences de niébé et arachide. Et cette semaine, on sera à 70%’’, a-t-il dit 
 
S’exprimant lors du Comité régional développement (CRD) sur le bilan de la campagne agricole 2020-2021, M. Bampoky a rappelé qu’un arrêté administratif va lancer le démarrage des cessions de semences. 
 
Selon lui, la région de Louga est à 80% des préparatifs de la campagne agricole de cette année.
 
Il a précisé qu’un quota de 2800 tonnes de semences d’arachide certifiées et 1700 tonnes pour le Niébé a été attribué à la région.
 
‘’Les variétés disponibles pour l’arachide sont la 55-437, et pour le Niébé, nous avons Yacine et Mélakh. Pour le moment, les notifications concernant l’engrais ne sont pas encore sorties. Il y a un petit retard au niveau de l’industrie’’, a-t-il ajouté.
 
Jean Paul Bampoky a fait savoir que les premières pluies sont attendues vers le 25 juin.
 
‘’Notre souhait est d’avoir une bonne pluviométrie comme l’année dernière. Pour nous permettre de faire comme l’année dernière. On nous avait assigné 15000 tonnes de collecte d’arachide. La SONACOS de Louga en a collecté près de 14 438 Tonnes’’, s’est félicité le gouverneur de la région El Hadji Bouya Amar, qui a présidé la rencontre.
 
Il a estimé que la région a fait ‘’un grand bond en avant en matière de collecte’’ grâce à des opérateurs semenciers très patriotiques et l’engagement de tous les acteurs.
 
‘’Louga a également fait ‘’de bons résultats’’ en matière de production agricole, surtout en ce qui concerne le Niébé. La région en produit à hauteur de 63%’’, a-t-il dit, plaidant pour qu’on alloue un quota plus important aux producteurs de la zone.
 
 
 

SK/MD