Le projet italien
APS
SENEGAL-ITALIE-AGRICULTURE

Le projet italien "Energie pour Rester" clôt ses activités à Matam

Matam, 26 sept (APS) - Le projet sénégalo-italien "Energie pour rester" (Hadii Yahdé, en pulaar) a clôturé ses activités après neuf mois de présence dans cinq villages du département de Matam, a constaté l’APS.
 
 
La cérémonie de clôture des activités du projet conduit par l’ONG Green Cross Italia (GCT) en collaboration avec les collectivités locales s’est déroulé lundi dans le village de Sinthiou Diam Dior.

Le projet "Energie pour rester" a, en neuf mois d’activités, aidé à augmenter la production agricole et maraîchère, mais aussi les ressources financières des groupements féminins encadrés dans les villages de Sinthiou Diam Dior, Sadel et Koudel, a soutenu sa coordonnatrice, Alescandra Rerella.

"Le projet Hadii Yahdé destiné à développer les activités agricoles et maraîchères dans ces zones a réussi à y installer des motopompes solaires, des champs photovoltaiques et des systèmes d’irrigation capables d’économiser l’eau" a-t-elle indiqué. 

Pour sa part, l’adjoint du préfet de Matam, Hamedine Diop a estimé que le projet a doté les populations des communes de Dabia, de Agnam et de Nabadji Civol de périmètres maraîchers rentables. 
Il a par ailleurs appelé à la pérennisation des acquis à travers une bonne utilisation des ouvrages qui ont coûté plus de 200 millions de FCFA.
 
La présidente des groupements féminins de Sinthiou Diam Dior, Awa Sarr a, elle, fait noter que "Energie pour rester" a permis à ses concitoyennes d’augmenter "les rendements agricoles et maraîchers".
 
MMT/PON