Le PAPRIZ II mise sur le renforcement des capacités des acteurs de la filière riz
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Le PAPRIZ II mise sur le renforcement des capacités des acteurs de la filière riz

Dakar, 11 oct (APS) - La deuxième phase du Projet d’amélioration de la productivité du riz dans les aménagements hydro-agricoles de la vallée du fleuve Sénégal (PAPRIZ II), officiellement lancée mardi à Dakar, compte davantage mettre l’accent sur le renforcement de capacité des acteurs du secteur.
 
Le PAPRIZ II va également miser sur la transformation du riz, en vue d’une "meilleure commercialisation", a soutenu le directeur général du SAED, la Société nationale d’aménagement des terres du delta et de la vallée du Fleuve Sénégal, Samba Kanté.
 
"Nous allons beaucoup travailler pour le renforcement de capacités des acteurs qui s’occupent des machines, renforcer ceux des techniciens sur les technologies nouvelles en matière de machinerie agricole, la transformation pour un riz de qualité pour une meilleure commercialisation", a-t-il dit.
 
Ce projet "est spécifiquement dédié à la riziculture mais avec des maillons importants sur les bonnes pratiques agricoles", a fait valoir le directeur de la SAED, société chargé de la mise en œuvre du PAPRIZ II, en rapport avec la JICA, l’Agence japonaise de coopération internationale.
 
Selon Samba Kanté, il est prévu "une analyse du contexte de la chaine de valeur riz", de ses "opportunités", "défis" seront au menu du PAPRIZ II, de même que la situation de la mécanisation du secteur.
 
Dans ce cadre, "des experts sénégalais évoluant dans le domaine de l’irrigation, de la production, du machinisme agricole, de la commercialisation et du marketing seront envoyés au Japon, pour évaluer et développer en collaboration avec leurs homologues, un modèle d’exploitation hautement évolutif", a-t-il annoncé.
 
"Il y aura également un appui à l’élaboration d’une stratégie de développement du secteur rizicole dans le but d’identifier les besoins du secteur dans la vallée du fleuve, en vue d’accélérer le rythme des investissements", a indiqué le DG de la SAED.
 
Ce projet comme "l’un des principaux piliers du programme d’assistance global de la JICA pour la filière riz au Sénégal". Il s’inscrit dans la dynamique de soutien aux objectifs d’atteinte de la sécurité alimentaire, conformément aux orientations stratégiques contenues dans le Programme Sénégal émergent (PSE).
 
Le PARIZ II "cadre avec les objectifs du programme national d’autosuffisance en riz’’ et devrait avoir "un impact réel sur la production de riz au Sénégal à travers le renforcement de la chaîne de valeur du riz irrigué", a de son côté relevé le directeur de cabinet du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Lamine Lo.
 
M. Lo a salué les résultats obtenus par ce projet, à mis parcours, dans la vallée du fleuve pour le PAPRIZ, ce qui selon lui "conforte l’option des autorités sénégalaises de faire de l’agriculture le fer de lance de l’économie sénégalaise". 
 
"Parmi ces résultats, a-t-il ajouté, on peut citer l’élaboration d’un schéma approprié pour la planification des réfections, la gestion et l’entretien des aménagements, la mise en place d’une riziculture à haute productivité dans les sites pilotes".
 
Le directeur de cabinet du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, soutient que "la capitalisation de ces résultats avec la mise en œuvre du PAPRIZ II va renforcer les moyens d’actions de la SAED ainsi que les riziculteurs de la vallée du fleuve Sénégal".
.
 

SK/BK