Papa Abdoulaye Seck réaffirme l’option du gouvernement pour une compétitivité agricole ’’plus élevée
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-PERSPECTIVES

Papa Abdoulaye Seck réaffirme l’option du gouvernement pour une compétitivité agricole ’’plus élevée"

Missirah Wadène (Kaffrine), 22 août (APS) - Le gouvernement sénégalais a pris l’option de "mettre l’accent sur tous les facteurs de production" pour arriver à une compétitivité "plus élevée et durable" de l’agriculture sénégalaise, a réaffirmé, mardi, le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck.
 
"L’option du gouvernement c’est de mettre l’accent sur tous les facteurs de production qui permettent de tirer une compétitivité plus élevée et durable’’ du secteur agricole, a-t-il déclaré.
 
S’entretenant avec des journalistes, peu après avoir visité des exploitations agricoles de la région de Kaffrine (centre), il a fait observer qu’une agriculture productive "signifie des intrants de qualité", or "quand on parle d’intrants de qualité, ça concerne aussi bien les semences que les engrais".
 
Sur ce postulat, le gouvernement du Sénégal compte enclencher une dynamique de reconstruction du capital semencier, étant entendu que le Sénégal dégage déjà "chaque année 5 milliards de francs CFA’’ pour cela, a souligné le ministre.
 
Cers investissements ne tiennent pas compte des subventions d’engrais dont "120.000 tonnes" sont mises à la disposition des paysans, a fait savoir Papa Abdoulaye Seck.
 
"Ce qu’on compte faire, a ajouté le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, c’est augmenter ce que nous avons aujourd’hui en engrais tout en continuant à reconstruire le capital semencier".
 
Il a par ailleurs salué les efforts des producteurs en matière de diversification des cultures et réaffirmé la volonté du gouvernement de "maintenir la dynamique d’appui aux producteurs pour rendre compétitif l’agriculture sénégalaise".
 
Dans le cadre de cette tournée de suivi de la campagne agricole dans le Ndoucoumane, le ministre de l’agriculture et de l’Equipement rural s’est tour à tour rendu dans la commune de Missirah Wadène (département de Koungheul) et Boulel, une commune du département de Kaffrine. 
 
Il s’est entretenu avec des exploitants agricoles et a visité de nombreux champs à Thialy Wade (Missirah Wadène), Abass Samb (Boulél) et Maodo Sarr (Diakhao).
 

MNF/BK