La SONACOS est prête à acheter 200.000 tonnes de graines d’arachide (directeur général)
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

La SONACOS est prête à acheter 200.000 tonnes de graines d’arachide (directeur général)

De l’envoyé spécial de l’APS : Pape Ousmane Ngom
 
Paris (France), 3 mars (APS) – La Société nationale des oléagineux du Sénégal (SONACOS SA) est dans les dispositions d’acheter près de 200.000 tonnes de graines d’arachide cette année, bien que la production ne soit pas suffisante, a indiqué, vendredi à Paris, son directeur général, Pape Dieng.
 
"Nous avons l’argent pour en acheter, mais, malheureusement, il n’y a pas de graines", a dit M. Dieng, soulignant que la SONACOS a collecté à la date d’aujourd’hui 71.300 tonnes contre 7000 tonnes l’année précédente.
 
M. Dieng, qui s’exprimait en marge de la journée dédiée à son institution au Salon international de l’agriculture de Paris (SIA), a ajouté que la SONACOS SA a dégagé un budget qui lui permet d’acheter jusqu’à 200.000 tonnes d’arachides.
 
"C’est dire que les paysans qui empochent leur argent dans les 24 ou 48h ont reçu pour le moment entre 18 et 20 milliards de francs CFA", a déclaré le directeur général de la SONACOS SA, qui dit espérer obtenir 90.000 tonnes d’ici la fin de la campagne de commercialisation.
 
A en croire Papa Dieng, le retour de la SONACOS, qui a "des relations affectives avec le monde rural", est d’autant mieux accueilli que "le Khalife général des mourides, le porte-parole des tidiane, la famille de Serigne Saliou Mbacké ont tous vendu leur production à la nouvelle société".
 
"Déjà, bien que n’ayant pas démarré la trituration, nous avons noué des contrats ferme et cadre, ce qui apporte une vraie valeur ajoutée", a informé le directeur général de la SONACOS SA.
 
Il a ajouté avoir expliqué aux banques qui financent en relais la campagne, aux opérateurs économiques, aux représentants du monde rural, la structuration du financement de la campagne de commercialisation "apaisée" cette année.
 
La journée dédiée a également concerné le Projet de développement inclusif et durable de l’agrobusiness au Sénégal (PDIDAS). Ce projet traduit l’engagement de l’Etat du Sénégal à favoriser les investissements privés dans les chaînes de valeur horticoles à fort potentiel de valeur ajoutée, de compétitivité, de création d’emplois et de stimulation des exportations agricoles.
 
Le PDIDAS, entré en vigueur en 2014 pour une durée de 6 ans, a pour objectifs de mettre en place un modèle des terres équitable dans les 9 communes ciblées dans les départements de Dagana, Louga et Saint-Louis. Il doit aider à y augmenter les capacités de production en accédant à 10.000 ha de nouvelles terres irriguées, accroître les exportations de produits horticoles, etc.
 
Le projet va toucher 10.680 bénéficiaires directs, dont 6.900 femmes, 200 petites et moyennes entreprises dans des activités diverses tout au long de la chaîne de valeur, 800 petits exploitants agricoles et 180 agriculteurs possédant une exploitation moyenne.

PON/ASB/ASG