La mise en place anticipée des semences d’arachides saluée
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-INTRANTS

La mise en place anticipée des semences d’arachides saluée

Pire (Thiès), 25 juin (APS) – Aliou Dia, président de Forces paysannes et porte-parole du comité national de suivi de la campagne agricole, a salué vendredi à Pire les dispositions prises par le gouvernement, pour anticiper la mise en place des semences d’arachide. 
 
La mise en place des semences est intervenue plus tôt cette année que l’année dernière, s’est-il réjoui, lors de la visite d’un point de vente pilote à Pire, clôturant une tournée du comité national de suivi de la campagne agricole, dans les régions de Fatick, Diourbel, Kaolack et Thiès.
 
L’année dernière, la tournée du comité de suivi de la campagne agricole avait lieu le 30 juin et certains points n’avaient pas encore reçu de graines, s’est souvenu Aliou Dia. Il s’est félicité de la qualité des semences trouvées dans les points de vente visités, et du travail des commissions de distribution.
 
L’enveloppe de 60 milliards de FCFA destinée à la campagne agricole a été dégagée deux mois à l’avance, cette année, a-t-il aussi noté.
 
Le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Moussa Mbaye, a relevé que l’Etat a maintenu l’enveloppe à 60 milliards, malgré le contexte pandémique. 
 
L’année dernière, le budget destiné à la campagne agricole avait connu une hausse de 50%, en passant de 40 à 60 milliards de FCFA. 
 
La cherté de l’engrais sur le marché mondial, a fait que cette année le gouvernement va faire un effort supplémentaire, pour maintenir les 150.000 tonnes dédiées aux producteurs, a-t-il renseigné. Cela devra se traduire, a-t-il dit, par une réduction du quota des semences de niébé. 
 
Malgré les 5 milliards obtenus pour le niébé, il faut d’autres montages financiers, pour avoir 20 tonnes supplémentaires d’engrais, a-t-il expliqué.
 
Vu la situation mondiale, des pays comme le Burkina Faso, les Etats-Unis et l’Inde ont passé d’importantes commandes d’engrais que l’usine locale de production pourra à peine honorer, a averti Aliou Dia.
 
Selon lui, le ministre de l’Agriculture, Moussa Baldé, s’est rendu jeudi dernier sur le site de production d’engrais, où il a obtenu la garantie que le Sénégal sera servi en priorité.
 
La mise en place des semences constitue l’’’intrant principal’’ d’une campagne agricole réussie, a dit Moussa Mbaye, directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural.
 
Pour lui, ’’si l’année dernière le Sénégal n’avait pas connu de récession, c’était grâce à l’agriculture’’.
 
Ce qui a valu, selon lui, au ministre et aux autres acteurs du secteur les félicitations du Chef de l’Etat, Macky Sall.
 
Il a invité les acteurs à ’’redoubler d’effort’’ pour avoir de meilleurs résultats au terme de l’hivernage 2021, pour ’’faire de l’agriculture le fer de lance de la relance économique’’ du pays.

ADI/ASG