La FAO va mettre en œuvre un projet d’innovation agricole au Sénégal
APS
SENEGAL-MONDE-AGRICULTURE

La FAO va mettre en œuvre un projet d’innovation agricole au Sénégal

Dakar, 2 mars (APS) – Le Sénégal va bénéficier du projet dénommé "développer les capacités dans les systèmes d’innovation agricole : appliquer et adapter le cadre de la plateforme pour l’agriculture tropicale (TAP-AIS)", financé par l’Union européenne et mis en œuvre par la FAO, a appris l’APS mardi de l’agence onusienne.
 
"Ce projet a pour objectif de renforcer les capacités des acteurs des systèmes nationaux d’innovation agricole en s’appuyant sur le cadre commun de travail développé par la plateforme d’agriculture tropicale (TAP) qui est une initiative du G20 pour promouvoir l’innovation agricole sous les tropiques", indique la FAO dans un communiqué.
 
Lancé à Dakar, le 25 février, lors d’un atelier virtuel, le projet est d’une durée de deux ans (2021-2023). Il intervient au Burkina Faso, en Erythrée, au Malawi, au Rwanda, au Sénégal au Cambodge, au Laos, au Pakistan et en Colombie. Il est coordonné au Sénégal par le ministère de l’Agriculture et de l’équipement rural du Sénégal.
 
Selon le communiqué, le projet a pour ambition de générer de l’information sur les besoins en matière de renforcement de capacités et d’élaboration de stratégie, d’instruments et de politiques d’appui à l’innovation agricole. 
 
Il consiste à appuyer les dynamiques en cours de transformation des systèmes agricoles et alimentaires vers plus de résilience et de durabilité et enfin de créer un environnement plus favorable pour les innovateurs.
 
Il précise que ce projet TAP-AIS accompagnera le gouvernement du Sénégal dans sa stratégie de mise en œuvre de la transition agroécologique inscrite dans l’agenda politique depuis 2019. 
 
"Les autorités sénégalaises s’appuieront sur ce projet, pour renforcer les collaborations entre la recherche agricole, le conseil agricole et rural, les institutions nationales, les organisations non gouvernementales et les interprofessions", indique le texte.
 
"C’est un projet stratégique qui va permettre au gouvernement de disposer d’informations fiables et pertinentes", a déclaré, Pape Malick Ndao, secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de l’équipement rural, cité par le communiqué.
 
Il a assuré que le Sénégal accompagnera sa mise en œuvre par le renforcement de l’environnement favorable à l’innovation pour les programmes d’assistance aux petits producteurs vulnérables confrontés aux nombreux défis récurrents dont l’accès aux marchés, la fluctuation des prix, l’accès aux innovations technologiques et le changement climatique.
 
"L’accompagnement des systèmes nationaux d’innovation agricole s’appuie sur le Cadre commun de travail développé par la TAP par le renforcement des capacités des acteurs pour une résilience de nos populations et la réduction de la pauvreté grâce à un système national agricole performant et adapté pour le développement d’une agriculture résiliente et durable", a pour sa part, souligné l’assistant au représentant de la FAO au Sénégal et chargé de programme, Makhfousse Sarr.
 
"Des innovations sont indispensables pour relever les défis qui affectent la durabilité de nos systèmes alimentaires et agricoles", a de son coté, expliqué le chef d’équipe emploi et croissance inclusive à la Délégation de l’UE au Sénégal, Stéphane Devaux.
 
SG/ASB/AKS