L’IPOS de Dagana veut structurer la filière oignon
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

L’IPOS de Dagana veut structurer la filière oignon

+++De l’envoyée spéciale de l’APS : Seynabou Ka+++

Ross Béthio (Saint-Louis), 26 oct (APS) - La section de l’Interprofession de l’oignon (IPOS) de Dagana a entamé un processus de "structuration" de la filière pour la résolution "définitive" des problèmes notés dans la production et la commercialisation de l’oignon, a dit, jeudi à Ross Bethio (Saint-Louis), son secrétaire général, Bouthia Ndiaye.
 
"La filière oignon était désorganisée et au niveau de la section de Dagana, nous sommes en train de la structurer de sorte que l’on puisse résoudre de manière générale ces problèmes qui sont des contraintes à l’amélioration de la filière oignon", a-t-il dit.
 
Il s’exprimait lors de la deuxième journée de visite à Ross Bethio de la délégation de la 10ème mission conjointe d’appui Banque mondiale/ Etat du Sénégal à la mise en œuvre du Programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest (PPAAO/WAAPP) phase 2 et du financement additionnel. 
 
"C’est un grand problème au niveau de la filière. Une structuration nous permettra de résoudre les problèmes de commercialisation et d’assurer la production de manière pérenne afin que toute l’année l’oignon local puisse être vendu au Sénégal", a-t-il assuré.
 
Au niveau de Dagana, la structuration aidera à "avoir des entités qui permettront de savoir où trouver l’oignon lorsque la période de commercialisation commence et de vérifier sa qualité", a-t-il expliqué.
 
Le Secrétaire général de l’IPOS a, par ailleurs, rappelé que les difficultés de la filière sont aussi dues à un manque de financement, à l’absence de fonds de commercialisation et à l’utilisation de semence de mauvaise qualité.
 
A cet effet, Bouthia Ndiaye a invité les producteurs, l’Institut de recherche agricole du Sénégal (ISRA) et les autres acteurs concernés à rationnaliser la vente de semence.
 
Ayfa Fatimata Ndoye Niane, agro-économiste principale à la Banque mondiale a, de son côté, demandé à l’interprofession d’intégrer l’ISRA parmi ses membres.
 
"Vous devez vous organiser en système d’achat groupé, car l’organisation de cette filière est importante et c’est là que l’interprofession pourra intervenir pour aider", a-t-elle dit.
 

SK/PON